Kinshasa : la reprise des cours sur fond de confusion dans les écoles catholiques

La reprise des cours programmée lundi 8 janvier, après les vacances de fin d’année, s’est effectuée sur base de confusion dans les écoles catholiques de Kinshasa. Beaucoup d’écoles n’ont pas accueilli  des élèves. A la base : la confusion qui a régné autour d’une part, du deuil national décrété par le gouvernement et d’autre part, par une rumeur d’une note du clergé catholique qui aurait interdit toute activité dans les institutions et écoles de son ressort.

A Kinshasa, le lycée Bolingani des sœurs franciscaines  à Kitambo était quasiment désert. Seule une dizaine d’élèves était visible dans une salle de classe.

Selon un responsable de l’EP I Bolingani, la confusion entretenue par des medias sociaux ont contraint beaucoup de parents à garder leurs enfants à la maison. Ceux des élèves qui ont fait le déplacement ont vite rebroussé chemin.

Le collège Saint Joseph Elikya réputé pour sa rigueur n’a reçu que la moitié de ses collégiens. Le drapeau était en berne. L’abbé préfet Denis Liaki Ambele précise que sur les 1 300 élèves, seuls 700 ont répondu présents.

La crainte des parents d’envoyer leurs enfants à l’école était à la base de cette situation.

Le prêtre refuse de prêter oreille aux rumeurs. Pour lui, le gouvernement devrait clairement expliquer dans son communiqué que les deux jours de deuil national ne signifiait pas jours fériés. Ce qui aurait évité toute confusion.

Par contre, la rumeur n’a pas eu d’effets aux lycées Motema Mpiko à Kasa-Vubu et Kabambare, dans la commune de Kinshasa.

Elèves et enseignants étaient présents dans ces deux établissements. L’un des responsables du Lycée Motema Mpiko nous a confié que son établissement n’a reçu aucune instruction de l’Eglise catholique suspendant les enseignements.

 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner