Kasaï : le siège de l’assemblée provinciale toujours scellée par la police

Les députés provinciaux du Kasaï ne siègent plus depuis plus d’une semaine. Le siège de cette institution est toujours scellé par les forces de l’ordre. Sous anonymat, certains députés provinciaux inquiets déplorent une situation qui occasionne des abus dans la gestion de la province à cause de l’absence de contrôle parlementaire.
 
C’est depuis le 12 janvier que le siège de l’organe délibérant du Kasaï a été scellé par la police. Des députés avaient été empêchés le même jour d’accéder à l’hémicycle pour ouvrir une session extraordinaire.  
 
Des sources proches de cette institution ont indiqué que la mesure avait été prise par le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazany Shadari afin d’empêcher une démarché visant à déchoir l’actuel gouverneur du Kasaï Marc Manyanga.
 
Ce que rejettent certains députés provinciaux. D’après eux, la séance plénière interdite le 12 janvier visait à apurer des dossiers laissés en suspense à cause de la suspension fin septembre 2017 des activités parlementaires dans la province.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (48)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)