Le Phare : «La RDC décide de fermer la Maison Schengen à Kinshasa»

 
Revue de presse du 25 janvier 2018
 
Les journaux reviennent sur les mesures prises par les autorités de Kinshasa  à la suite de la décision de la Belgique de suspendre la coopération bilatérale avec la RDC et de réorienter son aide vers les organisations non gouvernementales.
 
Pour Le Phare, c’est le désamour total entre Kinshasa et Bruxelles, il s’agit d’une véritable réponse du berger à la bergère. Dans une correspondance adressée mercredi 24 janvier à l’ambassade du Royaume de Belgique en République Démocratique du Congo, le vice-ministre congolais des Affaires étrangères et de l’intégration régionale annonce la fermeture, dans un bref délai, de la Maison Schengen à Kinshasa, cette structure de l’Union européenne sous la tutelle de la Belgique chargée du traitement de tous les dossiers des visas pour les pays de l’espace Schengen.
 
Avec la rupture de la coopération bilatérale décidée par Bruxelles, Kinshasa note que la Nouvelle agence belge de développement (ENABEL) n’a plus sa raison d’être en RDC et demande donc à cette structure de fermer tous ses bureaux sur le territoire congolais et de de plier bagages, souligne de son côté Le Potentiel.
 
Confirmé et authentifié par une source proche du ministère des Affaires étrangères, relève Actualite.cd, la lettre en circulation sur les réseaux sociaux est une correspondance en préparation.
 
Pour 7sur7.cd, cette tournure d’événements prouve que les autorités belges et congolaises entretiennent des rapports exécrables. Les secondes accusent les premières de soutenir l’opposition congolaise et d’entraîner la communauté internationale à prendre des sanctions ciblées contre les caciques du pouvoir de Kinshasa.
 
Dans un autre registre, la presse de Kinshasa s’intéresse aussi à l’évolution du choléra à Kinshasa.
 
La Prospérité fait remarquer que la situation de la propagation de choléra est très alarmante à Kinshasa, parce que 26 zones de santé sur 35 que compte la capitale congolaise sont touchées par l’épidémie.
 
Selon le tabloïd qui se réfère au tableau dressé par l’ONG Médecin sans frontières (MSF), des enfants de 2 à 5 ans sont les plus touchés par cette maladie. Depuis fin novembre 2017 jusqu’au 22 janvier 2018, 826 nouveaux cas suspects et 32 décès ont été signalés aux autorités sanitaires, ce qui rend la situation très préoccupante conclut le journal.
 
Actualite.cd ajoute que le choléra touche des communes de Kinshasa avec une très haute concentration de population. Il est donc crucial, note le site web qui reprend les termes de MSF,  d’agir vite pour arrêter la transmission de l’épidémie.
 
Pour Le Phare, la présence du choléra dans la capitale qui héberge plus de 10 millions d’âmes, est source d’inquiétude pour les autorités sanitaires, mais  également pour l’Organisation mondiale de la santé.
La population kinoise, poursuit le quotidien, est l’une des plus mobiles du pays, et est toujours sous la menace de la propagation de la maladie, parce que Kinshasa vit une insalubrité qui prend de plus en plus de proportions alarmantes, conclut le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (60)
Ebola (58)
RDC (56)
FARDC (55)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (39)
ADF (37)
FCC (33)
Caf (29)
Opposition (28)
Vclub (26)
Léopards (20)
Mazembe (17)
Linafoot (17)