Cinq morts dans les affrontements entre les civils et les policiers à Lukutu (Tshopo)


Cinq personnes ont été tuées  et deux autres grièvement blessées lors d’un affrontement lundi 29 janvier entre les habitants de la cité de Lokutu dans le territoire de Basoko (Tshopo) et les éléments de la police nationale congolaise (PNC). Les victimes sont quatre civils et un policier, a précisé la société civile locale.

A l’origine de ce drame, un accident de circulation qui a entrainé la mort de deux personnes.

Un véhicule appartenant à la société PHC/Feronia a tamponné une femme et son bébé, qui sont décédés sur le champ au camp Bohuma.

Selon la société civile locale, dans sa fuite, le conducteur du véhicule a encore tamponné une autre femme vendeuse au bord de la route qui est aussi décédée sur place.

Les habitants en colère ainsi que les membres de la famille des victimes se sont lancés à la poursuite du chauffeur, qui a trouvé refuge au sous commissariat de la Police nationale congolaise de Lokutu. 

Les policiers ont tiré des coups de feu en l’air pour disperser les manifestants. Face à la résistance, affirme un activiste de la société civile, un policier a tiré à bout portant sur un membre de la famille d’une des victimes. Ce dernier a rendu l’âme sur le champ.

Les manifestants en colère ont réussi à récupérer un policier qu’ils ont lynché et ont mutilé son corps par la suite.  Un autre policier a été grièvement blessé. Pour le moment, affirme le chef de cité Lokutu, un calme apparent règne avec la présence des éléments de la police pour « parer à toute éventualité pendant les obsèques des victimes ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner