Lubero: arrestation des personnes accusées de collaborer avec les miliciens

Depuis plus d’une semaine, l’auditorat militaire des opérations Sokola 1 à Beni (Nord-Kivu) procède à l’arrestation des présumés collaborateurs des Maï-Maï dans le territoire de Lubero. Quatre notables locaux sont aux arrêts, alors que plusieurs habitants ont déjà fui cette opération pour se réfugier ailleurs, ont indiqué mardi 30 janvier les organisations de la société civile locale.

Parmi les personnes déjà aux arrêts figurent le fonctionnaire délégué du gouverneur de province dans de la cité Lubero, le président de la communauté Nandé, Kyahanda Yira, le président de la société civile, noyau de Lubero-centre et un chef de localité.

Les structures de la société civile locale qualifient cette opération de «chasse à l’homme». Elles indiquent que plusieurs personnes ont déjà fui le milieu par peur de se faire prendre par la police militaire.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, quant à lui martelé qu’aucune complicité avec les miliciens ne sera tolérée:

«Toute complicité qui sera décelée, de quelque personne que ce soit, et à quelque niveau qu’il s’agisse. Et bien, il ne sera tolérée aucunement parce que le Nord-Kivu a longuement souffert que la population a actuellement besoin de la paix».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner