Uvira: l’armée annonce la capture de 15 miliciens Yakutumba

Le secteur opérationnel Sokola 2 des FARDC au sud du Sud-Kivu dit avoir capturé jeudi 15 février plus de quinze combattants du groupe Yakutumba sur l’axe Kikonde-Kazimia, dans la forêt de Ngandja. Une quantité importante de leurs armes de guerre, dont des armes d’appui et des mitraillettes, ont été récupérées ; alors que leur chef milicien court toujours. 

Ces miliciens du groupe Yakutumba capturés ainsi que leurs armes seront acheminés à Uvira, avant leur transfèrement vers les zones où ils sont censés être gardés. D’après des sources militaires qui livrent l’information, ils vont rejoindre l’autre groupe de Dragila et compagnie, qui est également en transfèrement, loin de la zone opérationnelle.

L’armée régulière signale que le trafic entre Uvira et Kalemie n’a pas encore repris de manière officielle. Selon elle,  les autorités civiles provinciales feront la réouverture officielle du trafic lacustre après que les forces régulières auront fini l’opération de ratissage sur le littoral d’Ubwari.  

Des bateaux de guerre de la force navale, venus de Kalemie et  Kalundu, poursuivent ces patrouilles sur le lac Tanganyika au large d’Ubwari et Kazimia, signalent des sources militaires.  

Redditions au Maniema

Les FARDC encouragent par ailleurs les autres combattants Yakutumba dispersés dans la forêt de Ngandja, à emboiter le pas des combattants du groupe Malaïka, qui se rendus aux autorités dans la province voisine du Maniema.   Le commandant du secteur opérationnel Sokola 2 au sud du Sud-Kivu, le général de brigade Philémon YAV, était en déplacement ce vendredi matin vers Lulimba au sud du territoire de Fizi dans le cadre de cette sensibilisation.

Plus de 250 miliciens Maï-Maï Malaïka  se sont en effet rendus jeudi dans les localités de Maulu-Mwanda et à Wamaza (Maniema), en présence du chef de collectivité de Bangubangu Wamaza et des officiers des FARDC.

Ils sont venus par vagues déposer leurs armes, en principe des AK-47, des munitions, des machettes et d’autres effets militaires entre les mains des Officiers du commandement FARDC en présence de l’autorité locale et chef de secteur de Bangu-Bangu Wamaza.

Selon le chef de secteur voisin de Bangubangu Salamabila, Justin Kotoko, plusieurs autres combattants attendent impatiemment le déploiement de la MONUSCO dans la région pour amorcer leur reddition. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (58)
FARDC (54)
Kinshasa (36)
Beni (36)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Linafoot (23)
Sécurité (23)
Corruption (23)
Mazembe (22)
Caf (22)
UDPS (22)