Djugu : sept villages de nouveau attaqués, plusieurs maisons incendiées

Sept villages ont été attaqués la nuit de vendredi à samedi 3 mars dernier dans le territoire de Djugu dans l’Ituri. L’attaque a ciblé notamment les localités de Sala, Lita et Lonyo dans la chefferie de Bahema Banywangi.

D’après des sources locales qui ont livré l’information dimanche dans la soirée, plusieurs maisons ont été incendiées à la suite de cette attaque. Ces violences ont occasionné depuis samedi dans la matinée le déplacement des habitants de la chefferie de Bahema Banywangi vers les localités voisines de Tchomia  et Kasenyi, au bord du lac Albert.

Cette attaque intervient au lendemain d’une incursion d’hommes armés signalée jeudi dernier dans  les localités de Chachaku,Ukpa,Tasti et Lidjo, en collectivité de Bahema Baguru. D’après les autorités coutumières, un militaire a été tué à la suite de cette incursion et plusieurs biens ont été emportés par les assaillants.

L’attaque la plus meurtrière enregistrée récemment à Djudu est survenue le même jeudi dans trois autres localités du groupement Ndawura, chefferie des Bahema-Nord. D’après le gouverneur de l’Ituri, 34 ont été tuées dans cette attaque d’hommes armés.

Un bilan contesté par le député Reyamond Chedya Pataye, un élu local qui avance un bilan de cinquante morts à la suite de cette violence.

« Rétablir l’ordre »

Une délégation du gouvernement de la RDC séjourne depuis dimanche 4 mars après-midi à Bunia.

Conduite par le ministre de la Défense, Crispin Atama Tabe, cette délégation va se rendre dans le territoire de Djugu (Ituri) pour s'enquérir de la situation sécuritaire qui prévaut dans ce territoire et y ramener l’ordre.

D’après le ministre Atama, le gouvernement congolais est préoccupé par le regain de l’insécurité dans ce territoire où au moins 34 personnes ont succombé à la suite des violences intercommunautaires survenues le 1er mars dans la chefferie des Bahema-Nord.

«Le chef de l’Etat nous a demandé de venir ici pour venir appuyer le gouverneur dans le combat qu’il mène contre cette cruauté, ce rebondissement d’un phénomène que nous avons déjà oublié. Ca nous préoccupe à Kinshasa. Nous sommes là pour rétablir l’ordre. Nous sommes obligés de suivre nos éléments, nos troupes sur terrain pour que l’ordre soit rétabli», a affirmé le ministre.

Pour rétablir l’ordre dans cette région secouée par les violences, plus de 600 militaires cantonnés à Gemena ont été dépêchés à Djugu, a fait savoir à Radio Okapi M.Atama, ajoutant que le commissaire général de la police s’est joint à cette dynamique pour restaurer la paix à Djugu en faisant venir depuis Kinshasa plus de 300 policiers dans ce territoire.

 

  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (73)
Elections (68)
élection (68)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (37)
ADF (29)
Opposition (28)
Vclub (26)
FCC (25)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (19)
Linafoot (18)