Kinshasa: le corps d'une fille tuée par un camion benne traine à la morgue depuis un mois

Cela fait exactement un mois, ce mardi 13 mars, depuis que le corps de la petite Noëlla Tshiefu (8 ans) traine à la morgue de l’hôpital Monkole à Kinshasa. Elle avait été tamponnée avec ses deux frères par un véhicule Benne de la société indienne Fortune Construction transportant les caillasses, au niveau de l’arrêt Chambre Froide sur la route By Pass.

Le père de ces enfants, Moïse Tshiefu, accuse le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Kalamu de couvrir la compagnie indienne, qui refuse de supporter les frais funéraires et la prise en charge des soins des deux garçons hospitalisés.

«Le véhicule des indiens qui les a éclaboussés a été libéré nuitamment par le parquet de Kalamu. Et les deux [enfants], qui sont à l’hôpital, sont abandonnés toujours à mon propre sort. Et ces Indiens-là sont en train de circuler librement. Ils ne sont pas inquiétés», a déploré M. Tshiefu.

Il s’est dit déçu par la justice de la RDC. «Le procureur, en présence des Indiens, me propose 300 dollars américains pour me dire que ces gens sont assurés. Ils ne peuvent rien faire. Il faut aller à la SONAS [Société nationale d’assurances]. Comment est-ce que je dois aller à la SONAS, pendant que la SONAS me dit qu’eux [les Indiens] doivent prendre en charge les premiers soins et enterrer les morts, s’il y en a ?», interroge le père éprouvé.

Moïse Tshiefu sollicite alors l’intervention du ministre de la Justice pour des funérailles dignes de sa fille et la prise en charge médicale des survivants :

/sites/default/files/2018-03/130318-p-f-kin_moise_tshiefu-00.mp3

Le procureur Kipulu incriminé reconnait avoir libéré le véhicule accidenté, puisqu’assuré. Il précise cependant que le chauffeur meurtrier, toujours en détention, avait demandé à la famille victime de s’entendre avec la société civilement responsable. Pour l’instant, ajoute le procureur Kipulu, ce dossier a été communiqué au parquet général près la cour d’appel de la Gombe.

Le jour de l’accident, racontent les témoins, le chauffeur du gros véhicule avait perdu le contrôle du volant. Il avait alors fini sa course dans un dépôt, loin de la chaussée où les trois enfants revenant de l’école s’étaient abrités contre la pluie. La fille est décédée sur le coup et ses frères fracturés sont jusqu’à présent admis à l’hôpital Monkole.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (60)
Ebola (58)
RDC (56)
FARDC (54)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (33)
Caf (29)
Opposition (27)
Vclub (25)
Léopards (20)
Linafoot (17)