RDC: les réserves internationales atteignent le cap de 1,016 milliard USD

Les réserves en devises de la RDC dépassent à nouveau le cap d’un milliard de dollars américains. Cette amélioration des recettes publiques serait consécutive à la discipline budgétaire instaurée depuis juillet 2017, indique la note d’information du ministère des Finances sur la situation économique et financière récente de la RDC publiée à la fin des travaux du comité mixte stratégique mardi 20 mars à Kinshasa.
 
Cette note renseigne que les réserves internationales de la RDC sont passées de 845 millions à 1,016 milliard USD au 19 mars.

Deux faits expliquent cette situation. D’abord, la gestion sur base caisse imposée au gouvernement depuis la seconde moitié de l’année 2017.Ensuite, l’embellie des prix des matières premières que la RDC exporte.
 
Parlant du marché de matières premières, cette note d’information indique le prix de la tonne du cobalt a sensiblement augmenté. Il est passé de 47 000 USD à presque 85 000. La tonne de cuivre se négocie à 7 014 dollars contre 5 800 auparavant. Les prix de l’once d’or et du baril du pétrole sont aussi en hausse.
 
La gestion des finances publiques affiche des soldes excédentaires soutenus par la mobilisation accrue des recettes et la discipline budgétaire permanente dans les dépenses.

La note fait savoir que l’accroissement des recettes a permis de régulariser les dépenses contraignantes, notamment celles liées à l’organisation des élections et résorber progressivement les arriérés du fonctionnement des institutions dont le Parlement, le Gouvernement et les autres services publics.

Exploit à encourager

Dédé Mulossa, un expert économique salue cette performance obtenue par le gouvernement.

«Avoir réalisé un tel excédent budgétaire en trois mois est un exploit qui mérite d’être encouragé. Le gouvernement a réalisé pour la première fois des vraies réserves budgétaires. Ce sont des excédents réels. 150 millions USD en trois mois ! il faudrait le faire», affirme-t-il.

Dédé Mulossa salue la décision prise par le chef de l’Etat, en procédant à la mise en place du Comité mixte stratégique, qui aujourd’hui donne des résultats escomptés.

«Le gouvernement vient de loin. Il se ressaisit par l’instruction personnelle du chef de l’Etat qui a permis d’infléchir la ligne du gouvernement pour prendre des mesures exceptionnelles à la base du résultat dont les effets ont été annoncés par le porte-parole du gouvernement», déclare-t-il.

Dedé Mulossa encourage le gouvernement de la RDC à continuer sur cette lancée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (74)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)