Kwilu : la société civile de Bandundu s’inquiète de la recrudescence de l’insécurité


La société civile de la ville de Bandundu (Kwilu) s’inquiète de la recrudescence des cas d’insécurité rapportés dans cette ville. Elle dénonce aussi le fait que ces actes criminels sont perpétrés par un groupe de bandits qui ne sont pas inquiétés par la police et autres forces de sécurité.

Les sources locales indiquent que sept maisons ont été incendiées en une semaine dans  le quartier Malebo, commune de Mayoyo par des personnes non identifiées, occasionnant des dégâts matériels importants.

Les victimes et les témoins interrogés par Radio Okapi estiment que ces incendies sont planifiés et le mode opératoire est identique : cibler des maisons construites en paille.

Le coordonnateur de la société civile forces vives de la ville Bandundu, Prosper Ndjore, appelle l’Etat à sécuriser toute la population.

Il dénonce aussi des cas de banditismes urbains devenus récurrents. Des jeunes délinquants, communément appelés Kuluna, ravissent en plein journée, des téléphones et d’autres biens de valeur aux passants. Il fait remarquer que des jeunes interpellés par la police dans l’opération de la traque de ces bandits urbains sont des innocents.

Pour le ministre provincial de l’Intérieur Joachim Kumarer, des dispositions sont déjà prises pour identifier et arrêter les principaux auteurs de ces actes criminels.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires