Isangi: la police tire des coups de feu pour disperser des militants de l’UNAFEC


Le calme est revenu lundi 26 mars matin dans la localité de Yaisule, située à environ 300 km à l’ouest de Kisangani. La veille, cette localité du territoire d’Isangi a été secouée par des coups de feu tirés par la police pour disperser les militants de l’UNAFEC (Union nationale des fédaralistes du Congo), un parti d'opposition.

Le président de la société civile de Yaisuli rapporte que la police a tiré des coups de feu et lancé des gaz lacrymogènes dimanche vers 16 heures, heures locales, lors que les militants de l’UNAFEC se sont rassemblés au beach pour accueillir leur président territorial, qui revenait de Kisangani.  Son retour à coïncidé avec l’arrivée du président de l’assemblée provinciale dans cette même localité.

Selon la même source, la police a estimé que ce rassemblement des militants de l’UNAFEC allait diluer la présence du Numéro un de la première institution politique provinciale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner