Le Potentiel: «Dédoublement de l’UDPS. Félix Tshisekedi triomphe au CNSA»

Revue de presse de vendredi 30 mars 2018.

Fini l’épilogue autour du dédoublement de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDSP) de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Mort en février 2017 à Bruxelles, le Consei national de suivi et d’évaluation de l’accord du 31 décembre 2016(CNSA) a choisi la voie de la raison en évitant de dépecer le seul héritage politique de Tshisekedi, c’est-à-dire l’UDPS, fait remarquer Le Potentiel.

Ce quotidien indique qu’au terme d’une réunion marathon, jeudi 29 mars, le CNSA a finalement opté de ne reconnaitre que la branche de l’UDPS qui siège à Limete sous la direction de Jean-Marc Kabund. C’est donc un triomphe pour Félix Tshisekedi, écrit le journal.

À cet effet, le CNSA recommande à l’UDPS de créer des conditions favorables à la réintégration des autres groupes, renchérit Le Soft International, qui note qu’à défaut de cette réintégration, le CNSA recommande au groupe du Premier ministre Bruno Tshibala Nzhenze de créer un nouveau parti et de se choisir une autre dénomination qui ne prête pas à confusion avec l’UDPS/Kabund, parti auquel appartient le fils Tshisekedi, Félix-Antoins Tshisekdi Tshilombo.

Le tabloïd ajoute qu’il est aussi demandé au groupe de Valentin Mubake de créer aussi un nouveau parti et de se choisir une dénomination qui ne prête pas à confusion. La même recommandation est aussi faite au groupe de Corneille Mulumba, de créer un nouveau parti et de se choisir également une dénomination qui ne prête pas à confusion.

Commentant également le verdict du CNSA à propos du dédoublement de l’UDPS, Le Phare estime que Tshibala et Mubake sont disqualifiés

Pour ce média, la série noire continue pour Bruno Tshibala et ses affiliés de la dissidence, déjà déboutés le mercredi 27 mars dernier au Tribunal de paix de Matete.

Jean Marc Kabund, qui vient ainsi de signer une double victoire politique pourra donc, dans la sérénité, organiser la succession d’Etienne Tshisekedi au cours du Congrès extraordinaire  de la fille aînée de l’opposition, qui s’ouvre ce vendredi 30 mars à Limete, fait savoir Le Phare.

Au sujet justement de ce congrès, Forum des As annonce que mille adhérents venant de 26 fédérations du pays prendront part à cette assemblée statutaire chargée de procéder à la mise en place du nouveau leadership du parti par l’élection du président national qui sera d’office candidat Président de la République.

Jusqu’avant-hier, on n’avait encore que deux candidatures à ce poste, à savoir Félix-Antoine Tshisekedi dit Fatshi, fils de son père et un autre cadre du parti du nom de Ntumba, un illustre au parti.

D’après les analyses de ce journal, cette élection se transformera en un véritable plébiscite pour Félix Tshisekedi déjà pressenti candidat Président de la République pour le compte de l’UDPS. Sans conteste, il hérite la grande popularité de son icône de père tout comme de son irrésistible aura et son charisme.

La Prospérité quant à elle, n’exclut pas l’idée d’une surprise en décortiquant «la discorde, depuis la signature d’une alliance UDPS-MLC-UNC, entre le secrétaire général Kabund et son adjoint, Félix Tshisekedi, qui avait même signé cet accord.

Une certaine opinion s’interroge si cette divergence et d’autres paramètres ne seraient pas aptes à créer une surprise lors du vote… Comme quoi, la messe ne serait pas dite d’avance, estime le quotidien.

Bien avant les résultats du vote, Capsud.net parle du débat contradictoire entre les quatre candidats à la présidence de l’UDPS. il s’agit de Félix Tshisekedi, David Mukeba, Paul Tshilumbu et Guy Bawu, qui ont pris part à cette épreuve des questions-réponses, tenue jeudi 29 mars à la résidence de feu Etienne Tshisekedi dans la commune de Limete. L’épreuve a porté essentiellement sur l’organisation du parti, les finances et leur gestion, l’unité, la diplomatie, la jeunesse et le gender.

Pour beaucoup d’observateurs avertis, ce débat contradictoire constitue une leçon de démocratie et un exemple à suivre, s’émerveille ce média en ligne, qui salue aussi la courtoisie, le fair-play et la maturité dont les candidats ont fait montre pendant cet échange. Pas d’injures ni des jouxtes verbales.

«Moi président, ma priorité serait de gagner les élections pour instaurer l’État de droit», a déclaré dans son programme, le candidat Félix Tshisekedi, cité par Actualité.cd, qui résume aussi le programme du candidat Guy Bawu. Ce dernier a promis l’amnistie à tous les militants exclus ou auto-exclus du parti.

Par ailleurs, Zoom-eco.net annonce que le directeur général de l’usine de panification «Pain Victoire» vient d’être interpellé par la justice congolaise pour avoir défié l’autorité de l’Etat.

D’après le ministre d’État, Joseph Kapika, M. Assis Saleh n’a pas respecté sa décision de surseoir à toute augmentation unilatérale de prix du pain en dépit de ses multiples rappels à l’ordre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)