Kasaï-Central : la perception de la taxe vélo suspendue pour 45 jours

Le gouverneur du Kasaï-Central, Denis Kambayi, sursoit à la perception de la taxe vélo et interdit toute tracasserie contre les transporteurs des marchandises à vélo, communément appelés « Bayanda ». Dans un communiqué officiel signé samedi 26 mai par son directeur de cabinet, Denis Kambayi indique que la mesure doit être observée pendant 45 jours, avant toute autre instruction.

Le document du gouverneur s’adresse aux administrateurs de territoire, au maire et aux bourgmestres de Kananga. Il leur est demandé de sursoir, du 19 mai au 2 juillet, à toute perception de la taxe vélo et toutes les « tracasseries » sur les « Bayanda ».

L’un de ces motocyclistes souligne que ce moratoire les soulage, en attendant les nouvelles instructions de l’autorité provinciale :

« Nous saluons cette décision du gouverneur, qui nous permet de circuler librement. Nous voudrions qu’il le fasse régulièrement. Après jours quarante-cinq jours, nous chercherons à nous acquitter pour respecter l’Etat ».

D’autres transporteurs des marchandises à vélo ont dénoncé beaucoup tracassés dont ils sont victimes. Ils ont plaidé pour une bonne réglementation sur la route, parce qu’ils sont rançonnés par des services fiscaux.

« Nous nourrissons la ville de Kananga. Que le gouverneur nous aide à enlever tous les services qui nous dérangent sur la route. On nous exige de payer différentes taxes en dehors de la taxe vélo. C’est difficile pour nous ! », a affirmé un de ces « Bayanda ».

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner