Kinshasa : l'ONG ACVDP décrie l’augmentation illicite des frais de participation à l’ENAFEP


 
Les parents ont payé jusqu’à 30.000 francs congolais au lieu de 15.000 fixés par les autorités provinciales de Kinshasa pour la participation de leurs enfants à l’Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP) pour l’année scolaire 2017-2018, a dénoncé mercredi 30 mai l’ONG Action contre les violations des droits des personnes vulnérables (ACVDP).
 
L’ENAFEP est monnayé à côté d’autres frais « d’organisation matérielle » variant entre 2000 et 3000 francs, révèle l’ACVDP. Ces chiffres ont été publiés après une investigation menée dans trente-trois écoles publiques des communes de Kimbaseke, Barumbu, Limete, Ngaliema et Selembao auprès des enseignants, parents et élèves.
 
«Le gouverneur de la ville province de Kinshasa a demandé aux parents de payer 15 500 francs congolais pour l’organisation de ce test. Mais, sur le terrain, plus de 50% de parents interrogés nous ont dit que l’argent qu’ils ont payé était au-delà de ce montant. Donc, le montant payé varie en 15 000 et 30 000 francs congolais. Ça varie d’une école à l’autre », rapporte le président de cette ONG, Crispin Kobolongo.
 
Il appelle les autorités à faire le suivi de leurs décisions sur le terrain et de respecter leurs engagements.
 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner