L’Avenir : « A l’initiative de Joseph Kabila : un Front commun pour le Congo voit le jour »


Revue de presse du vendredi 8 juin 2018
La création d’une coalition électorale dont Joseph Kabila est l’initiateur intéresse les journaux parus ce vendredi à Kinshasa.

Cette plateforme électorale qui a vu le jour le 7 juin à Kingakati, rapporte L’Avenir, réunit des gens qui sont « convaincus de la vision du président Joseph Kabila et qui s’engagent à l’accompagner à remporter tous les scrutins prévus pour le 23 décembre 2018.

Elle vise à gérer le pouvoir et améliorer le social des Congolais et de conduire le pays vers l’émergence, note le tabloïd.

Cette structure regroupera les membres actuels de la Majorité présidentielle, les membres du gouvernement d’union nationale et reste ouvert à l’adhésion des parties et regroupements politiques, des personnalités indépendantes et de la société civile, détaille Forum des As.

Le Front commun pour le Congo (FCC) présage la recomposition, la refonte voire le dépassement de la kabilie traditionnelle, commente le journal.

Cette coalition politique permettra à ses membres de participer, sur la base d’un programme commun, à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochains scrutins pour lesquels les membres de la coalition apporteront leur soutien à une candidature unique à l’élection présidentielle, explique La Prospérité.

Le quotidien précise que chaque membre de cette grande coalition garde son identité et son autonomie tout en restant soumis à la discipline du groupe et respectueux de ses devoirs en tant que membre dans le respect de la charte du FCC.

D’autres journaux s’intéressent au meeting de la plateforme Ensemble pour le changement prévu le samedi 9 juin à Kinshasa.

Dans une lettre signée le 6 juin, rapporte Actualite.cd, le gouverneur de Kinshasa, André Kumbuta, a confirmé à Delly Sesanga sa décision de prendre acte du meeting de la plateforme Ensemble. Il a demandé au commissaire provincial de la police nationale congolaise ainsi qu’au bourgmestre de la commune de N’djili de prendre les dispositions nécessaires pour assurer le maintien de l’ordre public à l’occasion de cette manifestation prévue à la place Sainte-Thérèse de N’djili, fait remarquer le site web.

Pour Le Potentiel, ce premier grand rassemblement populaire de la plateforme électorale du candidat à la présidentielle Moïse Katumbi Chapwe permettra à la plateforme de dérouler ses propositions.
Il s’agit donc, pour le quotidien, d’un rendez-vous de démonstration de force sur l’ancrage, à Kinshasa, de Moïse Katumbi Chapwe.

Les leader d’Ensemble ont à cœur de gagner un important pari, celui de faire le plein de la place Sainte Thérèse, à l’Ouest de Kinshasa, devenue le thermomètre de popularité des partis et regroupements politiques, commente Forum des As.
« Meeting de l’Ensemble ce samedi à la place sainte Thérèse : les Katumbistes promettent d’éventrer le boa », titre pour sa part Le Phare.
Selon le tabloïd, les leaders de cette plateforme vont dénoncer les manouvres du pouvoir en place pour bloquer le processus électoral, afin de maintenir Joseph Kabila au pouvoir au-delà du 23 décembre 2018.
Cette date-butoir, est maintenant considérée au niveau de l’Ensemble comme la ligne rouge à ne pas franchir, conclut le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (65)
Elections (58)
Ebola (57)
RDC (56)
FARDC (52)
Monusco (47)
élection (45)
Beni (43)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (28)
Vclub (24)
Opposition (23)
Léopards (19)