Tshopo : la société civile de Banalia dénonce la présence de plusieurs militaires dans la carrière de Mazombe

La société civile du territoire de Banalia dans la province de Tsopo dénonce l’afflux des militaires dans la carrière minière Mazombe dans la localité de Mangi. Cette carrière récemment découverte attire plusieurs orpailleurs artisanaux.

Plusieurs militaires dont des officiers et soldats de rang, déclare la société civile, ont abandonné leurs postes de travail et se sont convertis en orpailleurs.

Selon le président de la société civile locale Elias Elima, depuis que le foyer minier de Mazombe est envahi par les orpailleurs artisanaux, plusieurs hommes en uniforme en provenance notamment de Kisangani, des territoires voisins à savoir Bafwasende et Buta l’envahissent.

La même source affirme que ces hommes en uniformes sèment l’insécurité. Certains ravissent les puits d’or et du sable dégagé des puits pour aller les tamiser et d’autres obligent les civils à travailler pendant un certain temps pour leur compte.

Elias Elima invite les autorités militaires à retirer leurs éléments de ce site minier et d’interdire l’accès aux militaires dans ce site. 

Pour le commandant de la 31è région militaire des FARDC, la mission d’un militaire est de protéger l’intégrité du territoire et non de se faire creuseur d’or. Le général de brigade Innocent Kabundi promet de collaborer avec l’auditorat militaire pour dépêcher une équipe afin d’y mener les enquêtes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner