RDC : l’Agence francophone des Ecolos a réuni 114 303 signatures favorables au découpage du Nord-Kivu

 L’Agence francophone des Ecolos, initiatrice d’une pétition pour le découpage territorial de la province du Nord-Kivu affirme avoir obtenu 114 303 signatures favorables à ce découpage. L’un de ses membres, Innocent Segiyobe a indiqué samedi 21 juin que son organisation est satisfaite d’avoir franchi la première étape de l’objectif.

« La procédure en matière de pétition, prévoit que, lorsque, il y a une initiative du genre qui voudrait procéder à un nouveau découpage territorial, il doit y avoir au moins 100 000 personnes qui puissent s’exprimer et qui avalisent la démarche. Nous avons atteint 114 303 personnes. Nous sommes heureux d’informer l’opinion que, finalement les problèmes du Kivu, les problèmes qui ont tant duré, le déchirement provincial, les conflits interethniques, les groupes armés qui ne finissent pas, vont trouver des solutions », s’est réjoui Innocent Segiyobe.

Après la récolte des signatures favorables, la prochaine étape de cette démarche sera politique et administrative. Les initiateurs de la pétition vont saisir le Parlement, a laissé entendre Innocent Segiyobe.

Une approche dangereuse  selon la société civile  

 La Société civile du Nord-Kivu, qui elle aussi a initié une pétition contre ce projet de découpage, affirme qu’elle est sereine malgré les signatures récoltées par l’Agence francophone des Ecolos.  Etienne Kambale, team leader adjoint de la coordination provinciale de la société civile forces vives du Nord-Kivu et membre de la thématique gouvernance affirme que sa structure est en train de rassembler les plis venus des territoires du Nord-Kivu et promet de rendre public les jours qui viennent ses résultats.

Selon lui, les occupants de la province du Nord-Kivu, an majeure partie, sont opposés à un éventuel découpage de la province.

« Cette position n’arrange pas la population du Nord-Kivu. S’il y a des déficits en ce qui concerne la gouvernance, ce n’est pas un motif suffisant pour diviser la province. Cette logique des Ecolo n’arrange pas les intérêts de la RDC. Il faut que tous les enfants de la RDC voient en cette initiative un danger. C’est comme ça que les rebellions ont toujours commencé dans l’Est. C’est une approche dangereuse et elle n’est pas loin d’être appuyée par certains acteurs politiques », alerte Etienne Kambale.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (44)
Beni (34)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Linafoot (19)
Vclub (19)
Opposition (18)