Le Potentiel: « Katumbi ce vendredi à Lubumbashi : retour à haut risque »


Revue de presse du vendredi 3 août 2018
La presse de Kinshasa commente ce vendredi le retour de Moise Katumbi à Lubumbashi.

L’ancien gouverneur du Katanga est attendu ce vendredi à Lubumbashi qui ressemblait la veille à une forteresse, rapporte Le Potentiel.  Ce qui n’ébranle pas la détermination de ses sympathisants, indique le journal qui dénonce déjà l’existence d’un mandat de prise de corps émis par le procureur général de la République contre Moïse Katumbi.

Le retour du président d’Ensemble pour le changement  serait directement géré par les services des renseignements avec ordre de le neutraliser dès son entrée dans le Haut-Katanga, révèle le quotidien.

Le président d’« Ensemble pour le changement » et candidat Président de la République, a confirmé depuis l’Afrique du Sud son arrivée ce vendredi à 9 heures par l’aéroport international de la Luano, renseigne Forum des As.
M. Katumbi assure qu’il est Congolais et qu’il n’a pas besoin de demander d’autorisation pour son retour au pays de ses ancêtres. Il vient avec un message de paix et d’espoir pour le peuple congolais, fait remarquer le tabloïd.

Alors que Moise Katumbi et Ensemble confirment le retour du président du TP Mazembe ce vendredi, Depeche.cd annonce qu’un nouveau mandat d’arrêt aurait été lancé contre sa personne par le procureur de la République de Lubumbashi.

De son côté, indique Actualite.cd, le maire de la ville cuprifère refuse de prendre acte de la lettre adressée par la coordination provinciale du Rassemblement sur l'arrivée de Moise Katumbi.

Selon le gestionnaire de la ville de Lubumbashi, précise le site web, l'ancien gouverneur du Katanga n'a pas reçu l'autorisation de survol de l’espace aérien et d’atterrissage à l’aéroport international de la Luano par l’Autorité de l’aviation civile.

La plateforme Ensemble pour le changement maintient le retour de Katumbi à Lubumbashi et considère cette réaction du maire comme un signe de mauvaise volonté, conclut le portail.

Joseph Kabila en Angola

Dans un autre registre, les tabloïds kinois s'intéressent à la visite du travail de Joseph Kabila en Angola.

Les Présidents Joseph Kabila de la République démocratique du Congo et Joao Manuel Lourenço d’Angola ont réaffirmé, l’existence de l’excellence de bonnes relations entre leurs deux pays, au cours d’une adresse commune jeudi devant la presse, rapporte l'Agence congolaise de presse (ACP).
« Je confirme que les relations entre la RDC et l’Angola sont au beau fixe et il faut toujours les renforcer en ce qui concerne la coopération dans les domaines commercial et des infrastructures, renseigne l'agence qui reprend les propos de Joseph Kabila.

Le Président Joseph Kabila a fait savoir que leur entretien a porté également sur des questions en rapport avec les relations de bon voisinage et la sécurité le long de la frontière commune, a indiqué Forum des As.
Le Président Joao d’Angola, quant à lui, poursuit le journal, a fait savoir qu’il a abordé avec son homologue congolais des questions non seulement liées à la politique, mais aussi et surtout celles relatives au commerce et aux affaires entre les deux pays, estimant que la coopération entre les deux voisins ne peut pas se limiter à la politique.

Reportée pour des raisons de calendrier entre l’Angola et la République démocratique du Congo, rappelle L'Avenir, cette rencontre a permis de mettre un terme à un climat de suspicion entre les deux pays, après la conférence de presse conjointe entre M. Joao Lourenço et le président français les mois avant, et au cours de laquelle la situation de la RDC avait été abordée.
Ce qui met un terme à une polémique inutile alimentée par des jaloux de la paix et de la sécurité dans cette partie du continent, conclut le quotidien.

Pour Cas-Info.ca, Lourenço s'est « félicité » de l’information lui donnée par Joseph Kabila à propos du processus électoral qui se déroule de manière pacifique.

Selon les témoignages en provenance de Luanda, note pour sa part Le Potentiel, Kabila a éludé la question sur les élections de décembre 2018, réservant à Lourenço le soin de glisser un mot sur le sujet. Pour Luanda, la date du 23 décembre 2018 est incontournable dans la voie de l’alternance démocratique, conclut le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (100)
Elections (94)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (35)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)