Nord-Kivu: les habitants de Mutao et Kanyatsi quittent leurs villages pour se mettre à l’abri des attaques des FDLR

Les habitants des villages Mutao et Kanyatsi en territoire de Nyiragongo ont abandonné leurs villages depuis samedi 29 septembre. Selon la société civile locale et les sources administratives, ce mouvement des populations est consécutif à une attaque des positions militaires par des présumés FDLR venus du parc national des Virunga.

Un échange des tirs entre ces assaillants et les FARDC a poussé les habitants de Mutao et Kanyatsi à vider leurs villages, prenant les directions de Muja et de Kanyaruchinya dans les environs de la ville de Goma.

 Jusque-là aucun bilan de ces affrontements n’est disponible. Le porte-parole militaire des opérations Sokola 2 est resté injoignable.

L’administrateur du territoire de Nyiragongo, qui a fait mouvement vers le chef-lieu du groupement Muja pour « constituer un comité de crise pour accueillir les déplacés », affirme que tous les civils de Mutao et Kanyatsi sont sains et saufs, mais nombreux seraient partis des leurs maisons en catastrophe sans rien emporter. 

M. Albert Yaobali, ajoute que la situation reste préoccupante dans les deux villages.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner