Le Potentiel : « Muzito, Fatshi, Kamerhe, Fayulu au front contre le FCC »


Revue de presse du mardi 2 octobre 2018
 
 Les journaux parus mardi 2 octobre à Kinshasa font état de tractations des opposants congolais en vue de la désignation de leur candidat commun à la présidentielle du 23 décembre.

 
Le Potentiel analyse les retombées du meeting de l’opposition à la place Triomphal sous le titre: « Muzito, Fatshi, Kamerhe, Fayulu au front contre le FCC.» L’opposition a pris la mesure de l’urgence de consolider ses rangs pour faire échec au plan de la majorité au pouvoir à garder la mainmise sur l’appareil de l’Etat au terme des élections du 23 décembre 2018. Se considérant comme damnée de la terre, mais plus que jamais unie, l’opposition se déploie désormais sur deux fronts. Le premier, s’organiser de l’intérieur avec des acteurs clés tels que Félix Tshisekedi, Adolphe Muzito, Martin Fayulu, Vital Kamerhe, Freddy Matungulu et bien d’autres. Le deuxième est piloté de l’extérieur par le tandem Moïse Katumbi et de Jean-Pierre Bemba. Un seul objectif, estime le journal, contrer le FCC du président Joseph Kabila. 
 
Dans le même ordre d’idées, 7sur7.cd annonce le début des négociations bilatérales entre Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe. « En disant, au meeting de l’opposition que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était le candidat commun de l’opposition, avant de vite se raviser, renseigne ce media en ligne, l’ex premier ministre Adolphe Muzito avait commis un lapsus. Non, Fatshi n’est pas encore le candidat commun de l’opposition ! »

Mais, c’est juste après le meeting dominical de l’opposition que les négociations entre Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont commencé en bilatéral entre les deux leaders pour savoir qui de l’un ou de l’autre va s’effacer au profit de l’autre afin de maximiser les chances d’une alternance lors de la présidentielle du 23 décembre 2018, renchérit ce média

« Après le dauphin, le candidat commun », titre pour sa part Forum des As. Comme les sociétaires du Front commun pour le Congo (FCC), poursuit le quotidien, les opposants sont appelés à désigner la personne qu’ils jugent la mieux à même de défendre leur camp à la présidentielle de décembre prochain. 

« Un exercice qui est tout, sauf une sinécure. La classe politique zaïro-congolaise en général et les oppositions toutes générations confondues souffrant quasi ontologiquement du même mal qui s’appelle "égo surdimensionné " », note le quotidien.
 
A ce sujet, La Prospérité s’exclame : « Candidature commune de l’Opposition. Félix Tshisekedi : l’ouverture confirmée ! » Le quotidien cite Achille Mutombo-Cyaji, conseiller politique du président de l’UDPS, qui affirme que Félix Tshisekedi « est favorable à une campagne électorale commune, à un programme commun et contrat de gouvernance au bénéfice du peuple. Pour ce faire, il demeure flexible pour l’intérêt général. Mais, cette flexibilité, pour qu’elle soit efficiente, elle implique toujours et nécessairement, celle des autres partenaires. Voilà pourquoi, il tient aux alliances politiques constructives et sincères avec d’autres partenaires de l’opposition, pour gagner ensemble. » 

D’ailleurs, a poursuivi la même source, en public ou en privé, M. Tshisekedi n’a jamais déclaré qu’il gagnerait seul, lors des prochaines joutes électorales dont les échéances arrivent à leur terme, le 23 décembre 2018.  
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (65)
Elections (58)
Ebola (57)
RDC (56)
FARDC (52)
Monusco (47)
élection (45)
Beni (43)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (28)
Vclub (24)
Opposition (23)
Léopards (19)