RDC : la grève des professeurs de l’UNIKIN est illégale, selon le ministre Mbikayi

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire Steve Mbikayi «  juge illégale » la grève des professeurs de l’Université de Kinshasa. Il affirme qu’il est étonné de constater que l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) est partie en grève sans adresser une lettre de préavis au gouvernement.

Il l’a dit ce jeudi 11 octobre à Radio Okapi. Steve Mbikayi invite les membres de l’APUKIN à arrêter de préjudicier les étudiants pour une raison non fondée. Car selon lui, le gouvernement a respecté tous ses engagements. 

« On a réajusté leurs salaires complètement. Ils ont posé le problème des véhicules, le ministre d'Etat au Budget a écrit  déjà aux concessionnaires et on va payer cette facture. Et l'histoire de manque à gagner n'avait jamais été une revendication des professeurs. Mais ce n'est pas décent que les professeurs aillent en grève parce qu'on doit les payer des primes par des étudiants alors que le gouvernement paie le salaire chaque mois et il n'y a pas de retard. C'est une action qui ne joue pas en faveur de l'honneur de nos professeurs », a fait remarquer Steve Mbikayi.

Des propos regrettables

Le président de l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa indique de son côté que les propos du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire sont regrettables. Le professeur Mathieu Bokolo affirme que le ministre était bien informé des préoccupations des professeurs.

« Tout le monde était d'accord qu’on devrait élire les recteurs en début de l'année académique. Cette histoire de manque à gagner ça ne faisait pas partie du protocole d'accord, mais ça faisait partie des engagements du gouvernement. Avec le ministre, nous avons indiqué que tous ces engagements devraient être évacués dès le début de l'année académique. Jeter la balle à l'APUKIN, je crois que c'est un peu mesquin », rétorque le professeur Mathieu Bokolo.

Le président de l’APUKIN exige donc la prise en compte des revendications des professeurs par le gouvernement avant la reprise des activités académiques.

Le gouvernement a décidé que les étudiants paient une prime parallèle à leurs salaires aux professeurs au taux de change de 920 francs congolais pour un dollar alors que le taux sur le marché avoisine les 1620 francs le dollar. La revendication des professeurs tourne autour de cette différence qu’ils considèrent comme un « manque-à-gagner ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (100)
RDC (87)
Ceni (83)
Elections (76)
élection (53)
FARDC (42)
Beni (42)
Monusco (39)
ADF (27)
Caf (25)
Opposition (24)
Vclub (24)
MLC (22)
Léopards (21)