Lubumbashi : les opposants empêchés de se réunir

Les opposants ont été de nouveau empêchés par la police de se réunir ce dimanche 14 octobre à Lubumbashi. La rencontre entre le coordonnateur provincial de la plate Ensemble pour le Changement, Gabriel Kyungu, les députés membres de l’opposition venus de Kinshasa et les partisans devraient se tenir en la résidence de Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Mais un dispositif important de la police déployé autour de cette résidence a dispersé tout attroupement et interdit toute entrée ou sortie. Quelques jeunes ont été interpellés. Eve Bazaiba, secrétaire générale du MLC, dénonce cette attitude de la police. 

« Ma présence à Lubumbashi pendant les 48h c’est comme si on était en enfer. Dès l’arrivée à l’aéroport, deux militants du MLC ont été arrêtés. J’arrive à la Kenya, Je suis accueillie par des tirs à balles réelles et de gaz lacrymogènes. La même chose à Njanja où on nous a poursuivi. Et aujourd’hui, le patriarche Kyungu a  appelé toute la délégation chez lui. On a été séquestré comme je suis arrivée avant et les autres collègues ont été empêchés. Les policiers ont barricadé tout le quartier. Pas d’entrée, pas de sortie. Lubumbashi c’est une prison à ciels ouvert», a dénoncé Eve Bazaiba. 

La police promet de s’exprimer dans les heures qui suivent.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner