Beni : marche pacifique des enseignants contre l’insécurité

Les syndicats des enseignants ont organisé vendredi 2 novembre dans la ville de Beni (Nord-Kivu) une marche pacifique pour dénoncer l’insécurité persistante, qui a un impact négatif sur l’éducation des enfants dans cette région. Ces enseignants disent avoir constaté « les limites des FARDC et de la MONUSCO dans leurs opérations contre les rebelles des ADF » et plaident pour le déploiement d’une force du type Artémis.

« Nous voudrions que les massacres prennent fin afin de permettre l’éducation de qualité à nos enfants, qui souffrent maintenant depuis beaucoup de temps à la maison », a déclaré le secrétaire permanent du SYNECAT, Pascal Thembo Muliwavyo.

Selon les manifestants, les forces armées congolaises et de la MONUSCO ne sont pas à la hauteur pour endiguer l’insécurité récurrente à Beni.

« Il faut qu’on arrive à imaginer une autre force du genre Artemis, pour bouter dehors l’ennemi, qui nous a endeuillé depuis plus de cinq ans », a poursuivi Thembo Muliwavyo.

/sites/default/files/2018-11/021118-p-f-benimarche_des_enseignants_de_beni.mp3

Cette marche vient renforcer la grève illimitée lancée par les syndicats des enseignants de Beni depuis le 11 octobre dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner