Fayulu candidat commun : l’UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature

 
L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) donne 48 heures à Félix Tshisekedi, son président et signataire du communiqué des sept leaders de l’opposition désignant Martin Fayulu comme candidat commun à la présidentielle, pour retirer sa signature de ce document.

Le secrétaire général de ce parti, Jean-Marc Kabund a annoncé cette décision aux adhérents de ce parti ce lundi 12 novembre à l’issue d’une réunion des responsables de l’UDPS, tenue à Kinshasa, en l’absence de Felix Tshisekedi qui séjourne encore en Europe. 
 
« Nous demandons au président de notre parti de retirer endéans 48 heures, sa signature dans le communiqué final signé à Genève. Nous lui demandons de vite rentrer au pays pour la campagne électorale. L'UDPS s’oppose au boycott des élections, à la transition avec Joseph Kabila. Nous irons aux élections avec ou sans machine à voter. La désignation de Fayulu est un complot contre la République et une volonté manifeste de déstabiliser l’UDPS », a déclaré Jean-Marc Kabund. 
 
Selon lui, la désignation de Martin Fayulu est la preuve d’une mauvaise foi qui anime les acteurs politiques qui ont participé à cette réunion, estimant que Martin Fayulu n’a pas de base électorale. 
 
« Nous n’avons pas bâti ce parti pour nous désengager et donner la chance à quelqu’un qui n’a même pas un parti, quelqu’un qui, au regard de récents sondages n’a fait que 4 ou 5%. Nous pensons que c’était une bonne manière de comploter contre la République. L'UDPS rejette avec force cette supercherie. Je crois que le président va le faire. Le président a agi en tant que politique.  Le président pourra se conformer à la volonté du parti. Nos amis ont démontré leur mauvaise foi. Nous ne pouvons pas marcher avec les gens qui sont contre l’intérêt du peuple. Le président Félix Tshisekedi a intérêt à se soumettre à la volonté de la base », a encore affirmé le secrétaire général de l’UDPS. 
 
Matin Fayulu a été présenté dimanche 11 novembre, à l’issue de trois jours de travaux comme candidat commun de l’opposition pour l’élection présidentielle de décembre. Sept leaders ont pris part aux discussions ayant abouti à sa désignation : Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba, Felix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Vital Kamerhe, Moïse Katumbi et lui-même Martin Fayulu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (63)
Elections (60)
Ebola (59)
RDC (57)
FARDC (53)
élection (46)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (34)
Caf (28)
Opposition (24)
Vclub (24)
Léopards (20)