Zoom-eco.net : « RDC : carburant, hausse du prix du litre de 130 CDF »

Revue de presse du lundi 19 novembre 2018.

Le prix du litre du carburant a augmenté de 130 Francs congolais (0,08 USD) à la pompe depuis dimanche 18 novembre 2018. Cette hausse de 6,162%, cinquième de la série depuis le début de cette année, concerne les zones Ouest et Nord de la RDC, renseigne Zoom-eco.net.

L’arrêté ministériel portant fixation de la nouvelle structure des prix de ces produits pétroliers a été signé vendredi par le ministre d’État chargé de l’Économie nationale, Joseph Kapika, ajoute ce média en ligne.

Des facteurs purement internes ont présidé à la hausse du prix à la pompe. Et pour ce faire, le ministre a tenu compte de la lettre du premier ministre par laquelle il autorise la mise en œuvre du 2ème palier, conformément aux dispositions antérieures prises de commun accord avec le groupement professionnel des Distributeurs des produits Pétroliers (GPDPP) pour une légère augmentation de 130 FC (cent trente francs congolais) sur le prix à la pompe des produits pétroliers, explique pour sa part L’Avenir.

Forum des As indique que cette majoration concerne les provinces pour la partie Ouest : Équateur, Kongo Central, Kwango, Kwilu, Mai Ndombe, Mongala, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi, Tshuapa, Kinshasa, les villes de Mbandaka, de Bolenge. Tandis que pour la partie Nord : les villes de Kisangani, Aketi, de Bumba et le territoire d’Akula.

Campagne électorale et inquiétudes

Congoprofond.net s’intéresse à la politique et fait part des inquiétudes de la société civile, à quatre jours du lancement de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives.

Les organisations de la société civile s’inquiètent notamment de la désignation du candidat commun de l’opposition, l’usage de la machine à voter, et les préparatifs des élections. Au sujet de la machine à voter par exemple, ces activistes regrettent les divergences constatées autour de cet outil et proposent une série des recommandations consécutives à une étude technico-légale de cette machine ainsi que de l’architecture technico-légale qui l’accompagne.

Sur la question de la machine à voter, 7sur7.cd a interviewé le ministre d’État belge Herman De Croo qui affirme : « Il faut que le résultat des élections soit accepté et acceptable, sinon c’est un drame et une perte d’argent ».

« Il faut suivre la constitution et la loi. On me dit que la loi électorale congolaise, ne prévoit pas le vote électronique. On le dit dans la constitution (…) Une élection contestée, à tort ou à raison, est un handicap pour le futur du parlement, pour le futur du gouvernement, pour le futur de la présidence », estime-t-il.

Sur un autre registre, Times.cd revient sur le match nul des Léopards de la RDC contre le Congo-Brazzaville (1-1), dimanche 18 novembre, au stade Massamba-Débat de Brazzaville.

Ce résultat d’égalité au terme de ce derby du fleuve Congo a plutôt été bénéfique au Libéria. Le pays de Georges Weah a réalisé la bonne opération de cette cinquième journée du groupe G des éliminatoires, en battant le Zimbabwe sur un précieux but de William Jebor à la 72e minute. Le Zimbabwe garde la première place du groupe avec 8 points. Le Libéria est passé de la quatrième et dernière position à la deuxième loge.

La RDC se retrouve troisième du groupe avec 7 points devant le Congo Brazzaville, dernier avec 6 points. Seuls les deux premiers du groupe obtiendront leur sauf-conduit pour la phase finale de la CAN, rappelleTimes.cd.
 
 
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires