RDC : le gouvernement ferme le camp de transit des ex-FDLR à Walungu

Le gouvernement congolais a décidé de fermer camp de transit des ex-combattants Rwandais du territoire de Walungu. Les 190 personnes qui y vivaient ont été délocalisées en deux temps.  

D’abord, mercredi 21 Novembre, 11 d’entre elles qui ont accepté le rapatriement volontaire ont été acheminées à la frontière avec le Rwanda par la DDRRR de la MONUSCO.  

Ensuite, la MONUSCO a remis officiellement ce camp qu’il a géré pendant quatre ans, au gouvernement congolais.  Ainsi, le commandant des opérations Sokola 2 s’est chargé de la délocalisation forcée. Les 41 éléments des FDLR et leurs 138 dépendants ont été forcés de monter dans des camions des FARDC postés à l’entrée du camp.  

Le porte-parole des FARDC au Sud-Kivu confirme qu’ils sont délocalisés vers un autre lieu pour certaines formalités avant leur rapatriement. La société civile de Walungu se dit satisfaite du départ de ces ex-combattants qui étaient devenus une charge pour la population locale depuis 2015.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner