Lomami : des hommes armés sèment la terreur à Lubao

Un groupe d’individus non-encore identifiés a semé la terreur tôt le matin de mardi 18 décembre à Lubao, environ 350 km au Nord-Est de Mbuji-Mayi. Munies d’armes automatiques, ces personnes ont tiré des coups de feu pendant près d’une heure, rapportent des sources locales, parlant aussi d’une agence de transfert des fonds dévalisée, des motos des particuliers emportés, et deux personnes grièvement blessées.

Des sources concordantes renseignent que ces individus, au nombre de six, sont apparus de nulle part. L’une des victimes croit en reconnaitre un, qui avait un béret rouge vissé sur la tête. Les autres étaient en tenue civile.

Ils se sont mis à tirer dans toutes les directions, à partir du parking des véhicules qui se rendent à Kabinda. De là, ils ont progressé vers l’agence de transfert de fonds, « Mpasu Mutombo », où ils ont emporté un sac contenant de l’argent en dollar et en Franc congolais.

Ils ne sont pas arrêtés là. Chemin faisant, ils ont fait retentir les armes, ils ont criblé de balles la maison du médecin chef de zone de santé, détruisant sa voiture.

Une scène similaire s’est déroulée devant une station de radio appartenant au vice-gouverneur de la Lomami. C’est au niveau des bureaux de la CENI, qu’ils ont fait face à la riposte des éléments de police en faction. Mis en déroute, ils ont pris une destination inconnue.

L’administrateur adjoint du territoire de Lubao, Célestin Kasendwe Yakalolo joint par Radio Okapi à la mi-journée de mardi, ne s’explique pas que des personnes aient la hardiesse de s’introduire dans la cité, de créer la panique et de se retirer sans aucune inquiétude.

Pour lui, il est difficile de retrouver les traces des assaillants au regard de la position de Lubao, qui est un carrefour pouvant facilement mener au Maniema ou au grand Kivu. C’est plus tard dans l’après-midi que les activités ont normalement repris dans cette cité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires