Forum des As : « CENI, le dernier lot de bulletins à Kinshasa depuis samedi »

Revue de presse du lundi 24 décembre 2018.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a débuté depuis vendredi 21 décembre l’opération de préparation et de conditionnement de nouveaux bulletins de vote pour la ville de Kinshasa. Ce premier lot de 1 500 000 bulletins de vote subit déjà ce traitement avant d’être acheminé rapidement dans les centres et bureaux de vote, à travers la capitale, renseigne Forum des As.

Avec l’arrivée de ces imprimés, il n’y a plus d’obstacle à la tenue d’élections le 30 décembre, assure le quotidien.

Toujours dans la perspective de l’organisation des élections, Zoom-eco.net annonce que 700 000 témoins ont obtenu leurs accréditations. 270 000 observateurs nationaux et internationaux ainsi que 1 575 journalistes dont 84 internationaux ont obtenu leurs badges pour la couverture des opérations électorales et post-électorales qui débutent ce dimanche 30 décembre.

Capsud.net présente des inquiétudes quant à la tenue des élections dimanche 30 décembre et estime que « les 7 jours sollicités paraissent trop court pour certains membres de la CENI ».

Le site d’informations en ligne évoque notamment la question de la transmission des résultats. Sera-t-elle manuelle ou électronique ? Ni la CENI ni les candidats sont en mesure de répondre à cette interrogation, poursuit le média qui indique que « dans les différents centres de formation des assesseurs et présidents des centres, les formateurs netiennent pas le même langage. Certains parlent de la transmission manuelle et d’autres parlent de transmission électronique ». Des inquiétudes qui risquent de retarder encore les élections, déjà reportées d’une semaine, craint le media en ligne.

Pour sa part, Le Conseil de sécurité de l’ONU espère que cette extension de sept jours devra permettre de créer les conditions favorables pour que les électeurs congolais puissent s’exprimer en toute liberté, le 30 décembre 2018, écrit La Prospérité.

Le Conseil appelle par ailleurs à un « dialogue continu et à la transparence avec tous les acteurs politiques » pendant cette période pour maintenir la confiance mutuelle jusqu’à la tenue des élections, ajoute le quotidien.

Autres appels au calme : ceux des chefs des missions d’observation électorale de la SADC, de l’Union africaine, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale, du Forum parlementaire de la CIRGL et de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs, du Forum des Commissions électorales des pays de la SADC, complète L’Avenir, qui indique que ces organisations ont pris acte de la décision de la CENI du 20 décembre 2018, reportant les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales au 30 décembre 2018.

C’est d’ailleurs dans la logique de prévenir les tensions électorales qui risquent d’affecter les pays de la sous-région que les chefs d’Etat de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) et de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) se retrouveront à Brazzaville le 26 décembre 2018 pour évoquer la situation en RDC, informe Actualité.cd

Cas-info.ca pour sa part revient sur la campagne électorale et constate que les thèmes qui ont dominé cette période sont notamment « Éducation, sécurité, et relance économique… »

Dans le volet économique par exemple, le média en ligne fait remarquer que la RDC est un pays aux immenses richesses en ressources naturelles mais aux populations pauvres. Ainsi, les prétendants à la magistrature suprême sont d’accord sur le fait de faire de la relance économique la priorité des priorités comme en témoignent les chiffres du plan économique de chacun : ils vont jusqu’à 100 milliards de dollars sur 5 ans pour la majorité des principaux candidats.

C’est dans le même ordre d’idées que Félix Tshisekedi encense Matata, pour la bonne gouvernance qu’il a instaurée entre 2012 et 2015 pendant son passage à la Primature, corrobore Le Potentiel.

En matière de bonne gouvernance dans la gestion de l’État, Félix Tshisekedi ne s’est pas gêné de dire que Matata Ponyo était véritablement un cas d’école. Et le moins que l’on puisse dire, ce que Tshisekedi a apprécié à sa juste valeur les performances économiques réalisées par le Gouvernement Matata. Comme quoi, la vérité est ce qu’elle est et qu’elle n’a pas de couleur politique, applaudi le journal.

7sur7.cd s’intéresse à la sécurité et indique que huit civils dont Mbangi, Katsepe, Djadjo, Mbusa, Bijou, Maman Veron et son fils…ont été tués par des rebelles ADF la nuit de samedi à dimanche 23 décembre, au quartier Masiani-Kipriani en commune Mulekera ville de Beni au Nord-Kivu.

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner