Fêtes de fin d’année : les commerçants de Bunia se plaignent de ne pas faire de bonnes affaires

A la veille de la fête de Noel, et à environ une semaine de celle du nouvel an, les vendeurs des vivres de la ville de Bunia, province de l’Ituri, se plaignent de ne pas écouler rapidement leurs marchandises. Selon eux, leurs produits, notamment des pommes de terre, des bananes plantains, la viande et les poissons trainent sur les étalages faute d’acheteurs.

Le même constat est fait du côté des magasins et d’autres boutiques d’habillement. Contrairement aux années précédentes, la plupart de commerçants rencontrés par le reporter de Radio Okapi affirment que les acheteurs ne se pressent pas.

De nombreux habitants se réservent d’engager des grosses dépenses, la situation sécuritaire étant jugée incertaine pour les prochains jours, en cette période électorale, soutiennent-ils.

« Les gens ont peur à la suite des troubles qui pourraient surgir en cette période électorale. Ils préfèrent garder leur argent, plutôt que d’acheter des vivres, très encombrants en cas de fuite. Par prudence, ils attendent que les élections passent, avant de faire des achats », a affirmé un vendeur.

Les propriétaires de certaines agences de voyage de la ville de Bunia approchés aussi par le reporter de Radio Okapi, expriment la même peur.

Certains affirment avoir raccourci les distances à parcourir, de peur qu’en cas de troubles, les véhicules ne soient bloqués loin de la ville.

D’autres soutiennent avoir réduit le nombre de rotations de leurs véhicules, les clients se faisant de moins en moins nombreux en cette période des fêtes et des élections.

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner