Elections 2018 : début du dépouillement dans certains bureaux de vote à Kinshasa

Le dépouillement des bulletins de vote a débuté, dimanche 30 décembre dans la soirée autour de 20 heures (heure de Kinshasa) dans certains centres de vote à Kinshasa. Dans les communes de Mont-Ngafula et Selembao, tout s’est normalement déroulé, devant des témoins des partis politiques et observateurs nationaux.

A Mont-Ngafula, les 5 derniers électeurs ont aussi assisté au dépouillement par demande des présidents de bureaux de vote transformées en bureau de dépouillement.

Les observateurs de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et de la société civile étaient aussi présents.

Les résultats issus des urnes après un comptage manuel ont été contresignés par tous les témoins et observateurs. Chaque bureau de vote a affiché les résultats dès la fin du dépouillement devant les centres de vote.

La question du sort des bulletins de vote restant a divisé les agents de la CENI et les témoins des partis politiques. Craignant un bourrage éventuel des urnes après la clôture du dépouillement, les témoins ont plaidé pour l’incinération des bulletins vierges.

Une proposition rejetée par les agents de la CENI qui ont préféré retourner ces bulletins non utilisés à la CENI.

Après 2006 et 2011, les Congolais ont voté dimanche 30 décembre pour élire le 5e président de la République. Ils ont aussi choisi leurs députés nationaux et provinciaux. Près de 39 millions électeurs étaient attendus dans plus de 75 000 bureaux de vote pour accomplir leur devoir civique.

Quatre circonscriptions électorales dont les villes de Beni Butembo et le territoire de Beni au Nord-Kivi, ainsi que Yumbi dans le Maï-Ndombe ont été exclus du processus, à cause de la situation sécuritaire et de la maladie à virus Ebola, selon la CENI.

Matonge : dépouillement sans incident

Au centre Moanda du quartier Matonge dans la commune de Kalamau, le dépouillement a débuté autour de 18h15’ (heure de Kinshasa) dans les 12 bureaux de vote.

Cette opération a commencé par la transmission électronique des résultats de vote au serveur central de la CENI, suivi de l’impression du comptage manuel avant l’affichage.

Plusieurs témoins des partis politiques et observateurs sont restés dans les centres de dépouillement jusque tard dans la nuit.

Il se dégage un taux de participation de 40% dans ce centre. Les électeurs se disent satisfaits du déroulement des opérations de vote sans incidents.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner