Zoom-eco.net : Corneille Nangaa : « arrêtez d’intimider la CENI »

Revue de presse du vendredi 4 janvier 2019.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa a dénoncé, au cours d’une conférence de presse jeudi 3 janvier
2019, l’attitude de certains acteurs nationaux et internationaux tendant à intimider et/ou influencer le travail de la centrale électorale, rapporte Zoom-eco.net.

« Arrêtez de nous intimider. Arrêtez d’essayer d’influencer la décision de la CENI. La CENI va annoncer les résultats conformément à la Loi et les résultats qui seront collectés par elle dans tous les bureaux de vote », a déclaré Corneille Nangaa.

Pour sa part, la Mission d’observation électorale justice et paix Congo de la Conférence épiscopale nationale du Congo, ‘’MOE JPC’’, a, dans une déclaration préliminaire, indiqué connaître le choix effectué par les congolais le 30 décembre 2018 à l’élection présidentielle, renseigne 7sur7.cd

« En fait, la MOE-JPC/CENCO constate que les données en sa possession, issues des procès-verbaux de bureaux de vote, consacrent le choix d’un candidat comme président de la République. À cet effet, la CENI est appelée en tant qu’institution d’appui à la démocratie, de publier en toute responsabilité, les résultats des élections dans le respect de la vérité et de la justice », a déclaré l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO.

La CENCO propose à la CENI de ne tenir compte que des résultats issus du comptage manuel publiés devant les bureaux de vote, de publier les résultats par bureaux de vote, complète Actu30.info.

Elle demande au peuple congolais de demeurer vigilant pour l’aboutissement heureux du processus électoral

Dans le même ordre d’idées, les États-Unis ont appelé la CENI à publier des vrais résultats des élections du 30 décembre 2018, ajoute Cas-info.ca

Ils ont aussi appelé au rétablissement de l’internet coupé depuis la fin des élections le 31 décembre. Mais dans ce communiqué sans concessions, Washington a également voulu adresser quelques avertissements aux dirigeants congolais. Sans détour, poursuit le site Web.

En parlant de la publication des résultats, Actualité.cd informe que la CENI n’est qu’à 20% de la compilation des résultats.

La CENI travaille d’arrachepied pour respect le calendrier aménagé, c’est-à-dire qu’elle compte bien assurer la publication des résultats provisoires des élections du 30 décembre 2018 le dimanche 6 janvier 2019, soit une semaine après les scrutins.

Par ailleurs, le Front commun pour le Congo (FCC) dit regretter la coupure d’Internet, écrit Congoprofond.net

« Mais nous constatons que certaines personnes ont voulu utiliser ce moyen pour opposer les Congolais les uns les autres », a déclaré Barnabé Kikaya, l’un des porte-parole d’Emmanuel Ramazani.

Le FCC en appelle aux autorités compétentes à se montrer souples en procédant rapidement au rétablissement sur toute l’étendue du pays, de “ce support important de communication car sa coupure handicape, entre autres, le bon fonctionnement de notre système de récolte et de compilation des résultats.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner