L’OIT fait dix recommandations pour relever les défis liés aux transformations dans le monde du travail

Une garantie universelle pour les travailleurs, une protection sociale de la naissance au troisième âge et un droit à l’apprentissage tout au long de la vie figurent parmi les dix recommandations formulées par la Commission mondiale de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur l’avenir du travail dans un rapport publié à l’occasion de la célébration du centenaire de l’Organisation ce mardi 22 janvier.

La commission mondiale de l’OIT sur l’avenir du travail a demandé aux gouvernements de s’engager à prendre une série de mesures afin de relever les défis liés aux transformations sans précédent à l’œuvre dans le monde du travail.
Coprésidée par le Président sud-africain Cyril Ramaphosa et le Premier ministre suédois Stefan Löfven, la Commission définit une vision d’un programme centré sur l’humain, fondé sur l’investissement dans les capacités des individus, dans les institutions du travail et dans un travail décent et durable.

Voici quelques-unes des dix recommandations :

  • Une garantie universelle pour les travailleurs intégrant les droits fondamentaux des travailleurs, un salaire assurant des conditions d’existence convenables, des limites à la durée du travail et des lieux de travail sûrs et sains.
  • Une protection sociale garantie de la naissance à la vieillesse qui subvienne aux besoins des gens au cours du cycle de vie.
  • Un droit universel à l’apprentissage tout au long de la vie qui permette aux individus de se former, de se recycler et de se perfectionner.
  • Une gestion des changements technologiques qui favorise le travail décent, y compris un système de gouvernance internationale pour les plateformes de travail numérique.
  • Davantage d’investissements dans l’économie du soin, l’économie verte et l’économie rurale.
  • Un programme de transformation quantifiable en faveur de l’égalité hommes-femmes.
  • Une refonte des mesures d’incitation pour les entreprises afin d’encourager les investissements à long terme.

Les réalisations de l’OIT en RDC

La RDC est membre de l’Organisation internationale du travail depuis son accession à l’indépendance. Mais l’accord pour l’établissement de cette organisation au Congo démocratique a été signé le 1er avril 1975.

Et depuis, plusieurs réalisations dans le monde du travail sont à l’actif de l’OIT en République démocratique du Congo.

L’on peut notamment citer la création et le renforcement des structures telles l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) et l’Institut national de la sécurité sociale (INSS), actuellement Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

La construction des centres de formation de la Regideso et de la Société nationale d’électricité ainsi que la formation des cadres de la Banque centrale du Congo sont également à compter parmi les réalisations de l’OIT en RDC.

A cela s’ajoute son implication dans de nombreux projets socio-économiques mis en œuvre dans le cadre de la coopération avec la République démocratique du Congo. Il s’agit notamment de l’entretien et la réhabilitation de certaines routes de desserte agricole ; de la réinsertion économique des ex-combattants dans le cadre du processus DDR ; du Programme d’action pour l’emploi des jeunes au Katanga et de l’appui à la formation entrepreneuriale des jeunes à Kinshasa.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (153)
Ebola (65)
FARDC (61)
Beni (32)
Unpc (28)
FCC (28)
Djugu (27)
Ituri (26)
Ceni (25)
Lamuka (24)
Léopards (23)
Kinshasa (22)
Sécurité (22)
ADF (21)
JED (21)