Investiture de Felix Antoine Tshisekedi, 5e président de la République Démocratique du Congo (Live)

Bonjour à tous,

Bienvenu à ce direct sur Radio Okapi. Cette page est constamment mise à jour. Merci de l’actualiser pour avoir les dernières informations sur l’investiture de Felix Antoine Tshisekedi, 5e président de la République Démocratique du Congo. La cérémonie de passation de pouvoir entre le président Joseph Kabila et son successeur se déroule au Palais de la Nation à Kinshasa, bureau officiel du président de la RDC. C'est le premier transfert pacifique du pouvoir dans le pays depuis son accession à l'independance en 1960.

Fin de ce direct. Merci de nous avoir suivi.

Le programme spécial "Investiture du Président de la République" a été animé sur le site par :

Rédaction : Jean-Didier Ogobani, Blaise Makasi, Marco Mulumba

Photos et Réseaux sociaux : Joel Bofengo, Emmanuel Gontcho, Nico Kalambay, John Bompengo

Rédaction en chef : Axel Gontcho

15h24': Fin du discours de Felix Tshisekedi

Vous pouvez lire le résumé de ce discours en cliquant ici

15h10': Le président Felix Tshisekedi reapparait à la RTNC et poursuit son discours. Il met le malaise qu'il a eu sur le compte de la fatigue consécutive à la "campagne des pauvres" qu'il a menée. Et reprend le célèbre "comprenez mon émotion" prononcé par le président Mobutu en 1990.

14h54': Le président Felix Tshisekedi n'arrive pas à achever son discours. La RTNC fait un gros plan sur le public et non plus l'estrade où il prononcait son discours.

14h31': Discours du chef de l'Etat investi, Felix Tshisekedi

14h27': Les militants de l'UDPS entonnent en choeur en Lingala : "Félix kobosana te, papa alobaki: le peuple d'abord" (Felix, souviens-toi que papa disait : 'le peuple d'abord') pendant que le président de la Cour constitutionnelle prend acte de la prestation de serment de Felix Tshisekedi.

14h23': Joseph Kabila fait porter un ruban à Felix Tshisekedi. Accolade entre les deux hommes d'Etat

14h20': Joseph Kabila remet un drapeau de la RDC, symbole du pouvoir, à Felix Tshisekedi

14h17': Felix Tshisekedi a prêté serment

Dans son serment, il a déclaré : « Moi Félix-Antoine Tshilombo, élu Président de la République Démocratique du Congo, je jure solennellement devant Dieu et la nation : d’observer et de défendre la Constitution et les lois de la République ;de maintenir son indépendance et l’intégrité de son territoire ; de sauvegarder l’unité nationale ; de ne me laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine ; de consacrer toutes mes forces à la promotion du bien commun et de la paix; de remplir loyalement et en fidèle serviteur du peuple les hautes fonctions qui me sont confiées ».

13h55': Arrivée des juges de la Cour constitutionnelle pour le début de l'audience de l'investiture du chef de l'Etat

13h49': Le révérend Bokundoa de l'Eglise du christ au Congo fait la prière d'ouverture de la cérémonie. Il remercie Joseph Kabila pour l'alternance et demande à Dieu de "transformer le président élu en un nouvel homme. Que Dieu lui donne les compétences pour présider à la destinée de la Nation congolaise".

13h45': Le modérateur insiste: la cérémonie sera ponctuée par 21 coups de canon.

13h35': Le modérateur salue la présence du président kenyan, Uhuru Kenyatta, seul chef de l'Etat africain à avoir fait le déplacement de Kinshasa et les représentants d'autres chefs d'Etat présents à cette ceremonie.

13h24': Arrivée du chef de l'Etat sortant Joseph Kabila qui sort de son bureau du Palais de la Nation pour rejoindre le lieu de la cérémonie. Le président a rasé sa longue barbe grisonnante et ses cheveux touffus qu'il porte depuis près de 4 ans.

13h15': Arrivée du président de la République élu, Felix Tshisekedi

12h50': Arrivée du chef de l'Etat kenyan Uhuru Kenyatta

« Nous comptons implanter les conditions d’amélioration des conditions des vies de nos concitoyens, en leur garantissant toute la liberté [...] Je suis le seul à dire qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières, il n’y aura pas de règlements de compte. La situation de ceux qui vont sortir du pouvoir sera la même après leur défaite. Ils n’auront pas à partir en exil  », promettait Félix Tshisekedi sur Radio Okapi en fin de campagne électorale. A réécouter :

/sites/default/files/2018-12/web-06._201218-p-invitecandidatpresidentfelixtshisekedi.mp3

Vous pouvez également suivre le live vidéo sur la chaîne YouTube Marius Muhunga TV.

En attendant le début de la cérémonie, vous pouvez relire le portrait de Felix Tshisekedi ici.

Mobert Nsenga, chercheur à Amnesty International : « La question des droits de l’homme ne doit pas être appréhendée dans la sous-région sans parler des questions sécuritaires. Il faut commencer par éradiquer les groupes nuisibles (miliciens) qui sont actifs sur le sol congolais. Le nouveau gouvernement doit trouver des solutions à cette question. Démanteler ces groupes avec l’aide des Nations unies et les autres partenaires. Assurer les pays voisins pour que ces groupes voisins ne constituent pas une menace à leurs égards. Pour des accords obsolètes, chercher à les actualiser. La RDC doit redevenir un Etat qui respecte ses engagements au niveau interne et international. Il faut libérer les prisonniers politiques, faire rentrer les exilés pour qu’ils exercent sans être inquiétés ».

12h18': Gros plan de la RTNC sur Emmanuel Ramazani Shadary -candidat malheureux du FCC- assis côte-a-côte avec Vital Kamerhe, ancien président de l'Assemblée nationale qui a soutenu la candidature de Felix Tshisekedi dans la coalition "Cap pour le changement". Les deux hommes font le V de la victoire tout sourires sous les applaudissements des militants de l'UDPS présents au Palais de la Nation.

Christian Malingumu, analyste politique et chercheur à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) était dans le studio de Radio Okapi à Kinshasa. Pour lui, le président élu devrait « pacifier le pays, instaurer les conditions sécuritaires nécessaires pour relancer l’économie. L’investissement est aussi tributaire de la sécurité du pays ». Il faut, selon lui, « mener les réformes pour améliorer le climat des affaires, instaurer une bonne justice, amener le secteur informel de l’économie et favoriser l’économie formelle. Il faut aussi favoriser la construction des routes de desserte agricole parce que les produits pourrissent dans les villages ».

Félix Tshisekedi a été élu président de la République démocratique du Congo avec 38,57% des voix à l’issue du scrutin du 30 décembre 2018. Le taux de participation était de 47,56% et les suffrages valablement exprimés : 18 280 820. Martin Fayulu est arrivé en deuxième position avec 6 366 732 des voix (35,2%). Emmanuel Ramazani Shadary, troisième avec 4 357 359 des voix (23,8%). Martin Fayulu avait aussitôt contesté ces résultats et introduit un recours à la Cour constitutionnelle. Cette dernière a rejeté le recours de M. Fayulu qui n'était pas appuyé par des preuves et confirmé l'élection de M. Tshisekedi. La cérémonie de ce jour va consacrer le premier transfert pacifique du pouvoir entre un président sortant et un président entrant depuis l'accession du pays à l'independance.

De blanc vêtu, de nombreux militants de l'UDPS, le parti de Felix Tshisekedi, ont pris d'assaut le Palais de la Nation pour assister à cette investiture.

A Kananga, dans la province du Kasai-Central, c'est la liesse depuis ce matin. Les écoles ont renvoyé les élèves à la maison.

11h40: Plusieurs invités du corps diplomatique, des forces politiques congolaises montrées tour à tour en gros plan sur la télévision nationale, RTNC qui transmet l'événement en direct.

Ernest Mpaparo, coordonnateur de la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO) : « J’attends les premières mesures de ce régime, avant de juger. J’espère qu’il fera de la lutte contre la corruption son cheval de bataille ». Il cite plusieurs dossiers que le président Tshisekedi devrait traiter en priorité, selon lui : le remboursement des crédits du Fonds de promotion pour l’investissement (FPI), le dossier Bukanga Lonzo, les contrats chinois et la fibre optique.

11h32': La foule acclame l'entrée d'Emmanuel Ramazani Shadary, candidat de la coalition au pouvoir à la presidentielle du 30 décembre. Il est arrivé en troisième position derrière Felix Tshisekedi et Martin Fayulu.

11h29': L'ancien Premier ministre togolais et dirigeant de l'Organisation de l'Unité africaine fait son entrée sous les applaudissements du public. En octobre 2016, deux mois avant la fin constitutionnelle du mandat du président Kabila, il a fait la mediation entre les forces politiques congolaises pour une gestion de l'après-décembre 2016. Jugé comme peu consensuel par plusieurs forces politiques congolaises et internationales, ce dialogue laissa place à un autre organisé en décembre de la même année sous la médiation cette fois des évêques catholiques. 

11h25': Hymne national

Radio Okapi reçoit dans ses studios de Kinshasa plusieurs invités pour commenter cet événement inédit dans le pays depuis son accession à l’indépendance en 1960. L’émission spéciale que vous pouvez suivre en ce moment en clicquant ici s’articule autour de trois thèmes :

-Evaluation du processus électoral

-Les défis du nouveau président sur le plan sécuritaire, économique et socio-politique

-Intégration sous-régionale et coopération internationale   

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (50)
Ceni (31)
Kinshasa (31)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
Corruption (26)
UDPS (26)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)