Isiro : ACAJ demande une enquête judiciaire sur l’incitation à la haine tribale

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) demande l’ouverture d’une enquête judiciaire sur tous les cas d’incitation à la haine tribale.  Lors d’une conférence de presse organisée lundi 28 janvier à Kinshasa, son président, Georges Kapiamba, affirme que cette situation risque de plonger le pays dans une période d’instabilité si l’on n’y prend garde. Il dit avoir déjà déposée une plainte au procureur général près la Cour de cassation pour se saisir de ces cas.

« Nous appelons le procureur près la Cour de cassation à pouvoir lancer une enquête judiciaire pénale contre les auteurs de ces faits. Les auteurs de ces actes sont des autorités politiques bien connues devant être traduites en justice », révèle le président de cette association, Me Georges Kapiamba. Il cite notamment un cas dans la province de Haut-Uele.

Une autorité de cette province, de la tribu Bayogo, est accusée d’organiser des réunions avec des motocyclistes de sa tribu afin de les inciter à menacer les membres de la tribu des Bakudu.

L’autorité incriminée est dans la course pour l’élection du nouveau gouverneur de la province du Haut-Uélé. Son concurrent est de la tribu Bakutu, comme l'explique Me Georges Kapiamba dans cet extrait sonore:

/sites/default/files/2019-01/290119-p-f-kinacajkapiamba-00.mp3

ACAJ condamne aussi des cas de violences tribales dans le territoire de Yumbi dans la province de Maï-Ndombe.

De son côté, le procureur général près la Cour de cassation indique que les violences de Yumbi relèvent de l’auditorat militaire. Il attend le rapport de l’administration judiciaire dans cette partie du pays.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner