Troubles à l’Unilu : 4 officiers de la police devant la cour militaire du Haut Katanga

Quatre officiers de la police congolaise comparaissent depuis mardi 29 janvier en procédure de flagrance à la cour militaire de Katanga. Les officiers déférés devant la justice sont : Yahwe Bertin, commissaire provincial adjoint de la PNC du Haut-Katanga ; Itambo Franck, commandant de la Légion nationale d’intervention (LENI) ; Paul Kikwakwa, commissaire supérieur adjoint chargé de l’administration et des opérations dans le Haut Katanga et Joel Mangenda Castro, commandant de la police ville de Lubumbashi.

Ces officiers de police sont tous détenus à l’auditorat militaire supérieur du Haut Katanga depuis lundi 28 janvier. Ils sont poursuivis pour leur implication présumée dans la mort des trois personnes dimanche 27 janvier 2019 lors des échauffourées entre les étudiants de l’Université de Lubumbashi et la police.

L’audience de mardi a été renvoyée à ce mercredi à la suite de l’exception soulevée par la défense pour défaut de qualité du ministère public, un lieutenant-colonel qui ne peut donc pas juger un colonel. La cour sera renforcée par un colonel et un général en provenance de Kinshasa, a appris Radio Okapi des sources de la cour militaire.

La mort de ces trois personnes avait poussé le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi de demander que l’officier supérieur qui avait ordonné aux policiers de tirer soit déféré devant la justice pour qu’il réponde de ses actes.

 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner