Le BCNUDH appelle à l’implication de tous les acteurs pour le décollage du Kasaï

« Il faut aujourd’hui une solution très forte, une analyse globale de la situation, qui intègre l’ensemble d’acteurs pour trouver une solution définitive » aux conflits dans l’espace kasaïen, a déclaré mardi 5 février à Kananga le directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), Abdoul Aziz Thioye.

Cette solution, selon lui, devrait passer par trois axes : justice, réconciliation et développement.

« Il faut retrapper le retard de développement, il faut essayer de réinsérer tous ces jeunes-là qui, à un moment donné, ont été en mouvement et en mobilisation contre les institutions de l’Etat », a souhaité Abdoul Aziz Thioye, parlant aussi de la nécessité d’encadrer ces jeunes-là.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner