Haut-Katanga : au moins 1700 cas de cambriolage enregistrés en 2018

Au moins 1700 cas de cambriolage ont été enregistrés au cours de l’année 2018 dans la province du Haut Katanga, indique le rapport de la situation sécuritaire publié vendredi 8 février à Lubumbashi par le Cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, à travers son groupe thématique « armée et police de la gouvernance sécuritaire ».

Dans ce rapport de 21 pages, la société civile précise qu’il y a eu plus de 1000 cas de vols à mains armés, environ 205 cas de meurtres et 137 cas de viols.

Face à cette situation, la société civile qui décrit la procédure de collecte des données, formule aussi des recommandations aux autorités et à la population.

« Ces données ont été collectées grâces aux observateurs sur terrain. Ce sont tous les citoyens qui veulent contribuer à l’amélioration de la sécurité. Sur toute la province, la commune Annexe a été la plus criminogène. Dans la commune Annexe, nous avons enregistré 632 cas. Nous recommandons au gouvernement de renforcer la collaboration entre différents acteurs et services étatiques », a indiqué Bertin Tshoz chargé de la thématique Armée et police de la gouvernance sécuritaire à la société civile du Haut-Katanga.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner