Zoom-eco.net : "RDC : la validation des mandats des élus du peuple prévue ce 13 février 2019"

Revue de presse du mardi 12 février 2019.

La validation des mandats des élus du peuple interviendra au cours de la plénière prévue mercredi 13 février 2019 à l’Assemblée nationale, annonce Zoom-eco.net qui cite le secrétaire-rapporteur du Bureau provisoire, Jackson Ahuse Afingoto.

Selon le média en ligne, le processus lancé le 6 février dernier est presqu’arrivé à sa fin. Les 26 commissions spéciales constituées sont en phase de toilettage de leurs rapports de vérification des dossiers des députés.

A en croire La Prospérité, les trois missions confiées au bureau provisoire par la Constitution seront certainement honorées. Dans son élan, Jackson Ahuse a dévoilé les deux points essentiels qui seront abordés à l’ordre du jour mercredi 13 février, devant l’assemblée : l’adoption des rapports des 26 commissions spéciales chargées de la vérification des dossiers des élus et la mise en place de la commission spéciale chargée de l’élaboration du Règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale.

Sommet de l’UA

Félix Tshisekedi a eu un tête-à-tête avec le Président sud-africain Cyril Ramaphosa lundi 11 février à Addis-Abeba, en marge du 32ème sommet de l’Union Africaine. Les deux Chefs d’État ont évoqué les relations bilatérales entre la République Démocratique du Congo et l’Afrique du sud, indique Cas-info.ca

Pour sa part, Actualité.cd fait savoir que Félix Tshisekedi s’est aussi entretenu avec Paul Kagame, président du Rwanda. Ils ont échangé pendant environ une heure, notamment sur les relations bilatérales entre les deux pays. 

Les deux hommes ont apparu souriants à l’issue de leur rencontre pour laquelle rien n’a encore filtré, fait observer le média en ligne.

Capsud.net qui cite une source à la présidence, croit savoir que les discussions entre les deux hommes ont porté sur la paix et la sécurité dans la région des grands lacs.

Pour ce média en ligne, cette rencontre entre les deux chefs d’État prouve que les relations s’améliorent, après le flop de ces derniers temps. Paul Kagame et un groupe de présidents africains ont récemment demandé à la cour constitutionnelle de sursoir à la publication des résultats définitifs du scrutin présidentiel de 2018.

Une décision non suivie d'effet qui a été prise pour une ingérence dans les affaires intérieures de la RDC.

Formation du gouvernement

Le Potentiel s’intéresse quant à lui à la course à la primature et pense que c’est un test pour la coalition entre le Front commun pour le Congo, plateforme électorale qui se reconnait en Joseph Kabila, et Cap pour le changement, la coalition qui a porté Félix Tshisekedi au pouvoir.

Pour le journal, le choix du Premier ministre sera le premier test pour mesurer la solidité de l’accord qui lie le FCC au CACH. C’est une question politiquement sensible qui va marquer le début de mandat du président Félix Tshisekedi.

Il y a bel et bien un accord de cogestion qui a été signé, indique Modeste Bahati Lukwebo, l’un des ténors du FCC, que cite le tabloïd. Avec sa majorité confortable à l’Assemblée nationale, la course à la primature s’annonce rude au sein du FCC.

Par ailleurs, selon une enquête de l’ASBL Solidarité en action (SEAC), le président Félix Tshisekedi devrait travailler avec 25 personnalités pour former un gouvernement à la hauteur des promesses électorales, écrit de son côté 7sur7.cd

Ces personnalités devraient répondre aux critères de patriotisme, crédibilité, moralité, expérience, efficience, efficacité au travail, savoir-être, savoir-faire, savoir-vivre, et sens élevé de l’intérêt public, poursuit le portail qui cite notamment Dr. Denis Mukwege, Albert Yuma Mulimbi, Marie-Ange Lukiana, le Cardinal Laurent Monsengwo, Jacqueline Penge, ou encore Noël Tshiani.

Grève à Télé 50

Un autre fait qui intéresse les médias congolais, c’est la grève à la radio-Télé 50. « Il est 19h, c’est la publicité, en lieu et place du journal à la télé 50 », s’étonne Dépêch.cd.

Les programmes de cette chaine sont en effet perturbés. Ces journalistes réclament le paiement de 11 mois d’arriérés de leur salaire, rappelle le site internet d’informations.

« On va aller jusqu’au bout. Jusqu’à ce qu’on aura gain de cause. Nous demandons que nos droits soient respectés. Il y a de l’argent dans le compte de Télé 50 et les comptes privés de Jean Marie Kasamba, le DG. S’il nous paie 10 mois d’arriérés à tout un chacun, on va reprendre le travail », a promis Matthieu Kamango, l’un des manifestants, cité par Congorpfond.net.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner