Université de Kisangani : 1 400 étudiants sommés de quitter les résidences universitaires

Les étudiants occupant trois homes de l’Université de Kisangani (UNIKIS) sont contraints de les libérer d’ici mercredi 6 mars. Six autres étudiants sont définitivement exclus de cette université. Ces mesures ont été prises dimanche 3 mars par le comité de gestion de cette institution, à la suite des troubles répétés à l’ordre public par les pensionnaires de ces homes.

Ces décisions du comité de gestion de l’UNIKIS ont été rendus publics à travers deux documents affichés sur les valves du bâtiment administratif.

Le premier communiqué demande aux pensionnaires des résidences dénomméescomplexe Elungu, village Koli et Monaco de les libérer entre le 4 et le 6 mars. Le nombre total des occupants de ces homes estimé à mille quatre cents étudiants.

Dans ce même communiqué, le comité de gestion de l’UNIKIS souligne que ces homes, non réhabilités, ont été occupés de façon anarchique. Leurs pensionnaires ont créé, à plusieurs reprises, des troubles à l’ordre public, indique le même document.

La deuxième communication est une décision de renvoi définitif des six étudiants. Ces derniers, souligne le comité de gestion, ont terni l’image de l’Université de Kisangani en perturbant l’ordre public et ses activités.

En outre, ces six étudiants ont refusé, à trois reprises, de répondre à l’invitation des autorités académiques pour les faits qui leur sont reprochés. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner