Deskeco.com : « RDC : 45% du budget du Programme d’urgence consacrés à la réhabilitation des routes »

Revue de presse du lundi 4 mars 2019

Les médias congolais s’intéressent encore ce lundi au discours-programme des 100 jours du président Tshisekedi prononcé samedi à Kinshasa.

Deskeco.com indique que ce programme se chiffre à 304 millions de dollars. « Sur ce budget, la réhabilitation des infrastructures routières va consommer 136 818 286 USD, soit 44,99% du budget total du programme d’urgence. 79 563 753 USD seront alloués à l’Office des routes (OR) et 57 254 533 USD à l’Office des voiries et drainage », fait savoir le site.

Le DG de l’Office des routes qui est intervenu aussi pour préciser les actions que son entreprise va réaliser a indiqué qu’ils vont intervenir notamment sur 2 800 Km de routes, 34 ponts et sur les bacs, note Deskeco.com

Sur le volet politique, le chef de l’Etat congolais a promis “d’œuvrer activement à créer les conditions d’un retour rapide des compatriotes qui se trouvent actuellement à l’extérieur du pays pour des raisons politiques afin qu’ils y exercent leurs activités, dans le respect de la loi et des institutions républicaines”, rapporte pour sa part 7sur7.cd.

Concernant les prisonniers dits politiques, Felix Tshisekedi va “ prendre une mesure de grâce présidentielle au bénéfice de ces prisonniers ayant été condamnés par des décisions coulées en force des choses jugées”, dans les dix jours, relève le même media.

« On s'attend donc à ce que de la prison de Makala sortent notamment Franck Diongo, Diomi Ndongala, Firmin Yangambi », anticipe Forum des As.

Le projet de gouvernement défendu par le Front commun pour le Congo (FCC) lors de la campagne électorale n’est « ni en contradiction, ni en déphasage avec la vision du nouveau Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi », a déclaré le même samedi Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD, l’ex-parti au pouvoir, selon Times.cd

Le candidat de l’ex-coalition au pouvoir qui a échoué à la dernière présidentielle a estimé qu’avec ses 116 députés nationaux et 156 députés provinciaux, il revient au PPRD de conduire le gouvernement, à la tête de la plateforme gouvernementale FCC, et de travailler dans la cohésion avec la plateforme CACH, le nouvel allié au sein de la coalition. « Cela devrait être d’autant plus aisé que nous sommes tous du même bord idéologique », a laissé entendre M. Shadary cité par Times.cd

Bob Kabamba n’est pas du même avis. Selon cas-info.ca, l’universitaire congolais et professeur de la science politique à l’Université de Liège, pense que « l’annonce [de Tshisekedi, NDLR] qui a été faite à Kinshasa démontre encore une fois le rapport de forces qui est en train de se faire entre le FCC, coalition de Kabila et CACH. Ces coalitions ont toutes les difficultés à pouvoir s’accorder sur un modus de fonctionnement par rapport à la gestion du pouvoir ».

Mais en attendant que les choses se clarifient entre le FCC et CACH comme le souhaite Bob Kambamba, Le parti politique Congo Na Biso, “CNB”, de Freddy Matungulu un des principaux leaders de la coalition de l’opposition Lamuka qui soutient Martin Fayulu Madidi, dit avoir pris acte du départ de Joseph Kabila à la présidence.

“Congo Na Biso exprime le vœu que le prochain gouvernement soit animé par des acteurs compétents et intègres, et au sens élevé de l’État et du bien-être de la population”, rapporte 7sur7.cd.

 

  

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner