Butembo : la société civile demande aux groupes armés de ne plus attaquer les Centres de traitement d’Ebola

 La coordination de la société civile du Nord-Kivu et les forces vives de la ville de Butembo et du territoire de Lubero demandent aux groupes armés de cesser les attaques des Centres de traitement Ebola et   du personnel engagé dans la riposte de cette maladie.  

Ces structures citoyennes ont lancé cet appel vendredi 29 mars dans communiqué publié à partir de Butembo, la ville considérée comme foyer actuel de l’épidémie à virus Ebola au Nord-Kivu.

Selon elles, ces attaques ont occasionné la contamination à grande échelle des populations dans les régions de Beni, Butembo et Lubero.

« Les évènements d’incendie des centres de traitement Ebola, les menaces et la résistance populaire ont causé la contamination des personnes à grande échelle dans les territoires de Beni et Lubero ainsi que dans les villes de Beni et Butembo. Ces barbaries continuelles et perpétrées le plus souvent par des personnes mal intentionnées viennent d’alourdir les activités de la riposte et augmenter le nombre des cas. La coordination du Nord-Kivu en collaboration avec les coordinations de la société civile forces vives de Butembo et Lubero recommandent à la population de s’abstenir de la violence », recommande Georges Katsongo, rapporteur général de la société civile du Nord-Kivu.

La société civile du Nord-Kivu interpelle également tous ceux qui « se réclament membres des groupes armés ou leurs collaborateurs et qui empêchent les actions de la riposte sur terrain de cesser d’exposer inutilement des innocents sous prétexte de leur protection ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner