Taxe aéroportuaire Go-pass : « Une escroquerie à grande échelle », selon le député Claudel Lubaya

La taxe de fond de développement pour les infrastructures aéroportuaires IDEF communément appelée Go-pass est une escroquerie à grande échelle, a dénoncé vendredi 5 avril, le député national Claudel Lubaya. Dans une interview accordée à Radio Okapi, il sollicite la suppression de cette taxe dont « la gestion est opaque ». Il demande aussi un audit de la Régie des voies aériennes (RVA).

Instituée depuis 2009, dans le but de réfectionner et réhabiliter les aéroports et autres aérodromes de la RDC, il est difficile aujourd’hui de se faire une idée exacte et claire de l’utilisation de ce fond prélevé depuis 10 ans maintenant.

C’est une question qui est à la fois minimisée mais aussi un tabou dans les sillons de la RVA. Celle de savoir que fait-on de l’argent généré pendant près de 10 ans maintenant avec la taxe Go-pass, s’interroge Claudel Lubaya.

« Que la RVA, service percepteur de cet impôt soit audité. Pourquoi il faut le faire ? C’est parce que quand on voit par exemple l’aérogare de l’aéroport de N’djili mais cette aérogare n’a pas été financée par ce fond propre. C’est un prêt de la Banque africaine de développement (BAD). D’où la question, où vont les millions du Go-pass » ? se demande-t-il.

En tant que député national, Claudel Lubaya rappelle que la question de Go-pass avait déjà fait l’objet d’une mission parlementaire d’enquête à la RVA.

Ce que confirme un autre député national, Clément Kanku, qui précise que la mission avait été initiée au début de la législature 2011.

« C’est moi qui ai demandé qu’on puisse instaurer cette commission. Et je confirme que cette commission a travaillé. J’ai encore quelques collègues que je connais qui étaient dans cette commission. Et nous nous attendions qu’ils amènent le rapport au niveau de la plénière, ce qu’ils n’ont jamais fait. Et le rapport n’avait jamais été rendu public », se désole Clément Kanku.

Les observateurs avertis se demandent alors où serait ce rapport ?

Le rapporteur du bureau de l’Assemblée nationale à l’époque, Ezadri Eguma, reconnait l’existence de la commission qui aurait produit son rapport d’enquête.

Cependant, Ezadri Eguma dit n’avoir jamais reçu dans son cabinet ledit rapport.

Radio Okapi a tenté en vain d’entrer en contact avec le directeur du cabinet de l’ancien président Aubin Minaku.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (147)
Ebola (126)
Djugu (56)
FARDC (51)
Léopards (49)
FCC (48)
Beni (36)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
Lamuka (25)
ADF (25)
AFDC-A (23)
Caf (22)
Monusco (21)
CAN (21)