RDC : Tshisekedi va relever « les militaires qui ont trop duré » à Beni

Le président de la République Felix-Antoine Tshisekedi s’est adressé mardi 16 avril à une foule nombreuse devant la mairie de Beni (Nord-Kivu), avant de visiter le centre de traitement Ebola et la maternité de l’hôpital général de Beni. Il a promis de relever les troupes de l’armée nationale qui ont trop duré dans cette région en proie à l’insécurité récurrente.

C’est vers 14 heures, heure locale, que le président de la République a foulé le sol de Beni. Accompagné par une marée humaine, Felix-Antoine Tshisekedi a marché depuis le rond-point ENRA jusqu’à la mairie.

Sur place, il s’est adressé à la population locale en lingala. Il a promis de mettre fin à l’activisme des rebelles des ADF, en relevant les troupes des FARDC qui, selon lui, ont trop duré dans cette partie. Il a par ailleurs lancé un appel patriotique aux citoyens congolais qui sont dans les groupes armés de se rendre ; sinon, a-t-il averti, une action patriotique sera menée contre ceux-là qui ne voudrons pas déposer les armes. Il y aura tolérance zéro pour les politiciens et officiers de l’armée qui entretiendraient ces milices, a affirmé Félix-Antoine Tshisekedi.

Mobilisation contre Ebola

Au chapitre de l’épidémie d’Ebola qui sévit dans la région, le chef de l’Etat a demandé à la population de collaborer avec les équipes de la riposte et d’observer les règles d’hygiène ; pour que cette maladie soit éradiquée dans trois mois.

Après cette adresse à la population le président de la République s’est rendu au Centre de traitement Ebola, où, en partenariat avec l’UNFPA, il a remis un don de matériel et équipements médicaux à la maternité de Beni. Ce lot est destiné à renforcer la prévention et contrôle des infections dans les maternités et centres de santé dans la riposte contre Ebola. 

Une rencontre avec différentes couches de la société est prévue au courant de la journée. 

Avant l’étape de Beni, le chef de l’Etat a séjourné à Goma, où il a eu des entretiens avec les services de sécurité, la société civile, les opérateurs économiques et les élus de la province du Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner