RDC : le chef de l’ONU demande aux autorités congolaises de traduire en justice les auteurs de l’attaque contre l’hôpital de Butembo

Le secrétaire général des Nations Unies a condamné samedi 20 avril l’attaque mortelle contre l'Hôpital universitaire de Butembo, au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo. Il a appelé les autorités congolaises à « ne ménager aucun effort » pour identifier et traduire rapidement les auteurs en justice.

Dans une déclaration, António Guterres a réitéré la « détermination du système des Nations Unies à poursuivre ses activités en appui aux autorités congolaises en vue d'enrayer l'épidémie d'Ebola » qui sévit dans le pays.

Le chef de l'ONU et le Directeur de l'OMS ont exprimé leur solidarité avec le peuple et le Gouvernement congolais.  Ils ont fait part de leurs profondes condoléances à la famille de la victime et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

« Quelle triste journée ! Quelle tragédie ! Je suis tellement dévastée après avoir parlé à la veuve du Dr Richard Muokozo, et j'ai appris que Richard avait laissé 4 très jeunes enfants (de 6 à 12 ans) derrière lui. La famille ne sera plus la même. Une famille qui a payé cher pour sauver les autres de Ebola ! », a déploré le Dr Tedros dans un tweet.

« Nous pleurons avec sa famille et ses amis en ces temps difficiles », a noté le Directeur de l’OMS.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en République démocratique du Congo, Leïla zerrougui, s’est dite choquée par l’attaque survenue vendredi 19 avril contre un centre de santé Ebola à Butembo dans la province du Nord-Kivu

« Je condamne fermement cet acte insensé et je présente mes condoléances à la famille de la victime », a affirmé Leila Zerrougui.

Depuis le début de l’épidémie, la réponse à Ebola a été entravée par plusieurs attaques contre des personnels et des structures de santé, a-t-elle indiqué, réaffirmant malgré cela l’engagement de la MONUSCO à soutenir la réponse contre Ebola et à protéger les populations affectées.

Les risques pris par les agents de santé

 « Le Dr Richard Valery Mouzoko Mouzoko Kiboung, un épidémiologiste déployé par l'OMS en réponse à l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo a été tué dans une attaque contre l'hôpital universitaire de Butembo. Deux autres personnes ont été blessées lors de l'attaque, mais on pense qu'elles sont dans un état stable », a informé le Directeur général de l'OMS dans un communiqué.  

Pour l’OMS, l’attaque est « un rappel tragique » des risques que les agents de santé prennent chaque jour pour protéger la vie et la santé des autres.

« Nous sommes indignés par cette attaque : les agents de santé et les établissements de santé ne doivent jamais être pris pour cibles », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L’OMS évalue la situation « afin d'assurer la sécurité de tous les patients, du personnel de santé et des intervenants d'Ebola », tout en restant « déterminée à continuer à soutenir le ministère de la Santé de la RDC pour mettre fin à l’épidémie « le plus rapidement possible ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (49)
FCC (30)
Beni (29)
Ceni (29)
Kinshasa (28)
Unpc (27)
UDPS (25)
Corruption (23)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
CSAC (18)
Maï-Maï (18)