Fête de travail : « 80% de médias n’ont pas fait signer des contrats aux journalistes », dénonce l’intersyndical

Plus de 80% de médias n’ont pas fait signer des contrats de travail aux journalistes et le barème salarial n’est connu, excepté à la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), selon nos enquêtes, a dénoncé le président de l’Intersyndical du Congo, Guy Kuku. Il l’a dit mercredi 1er mai, dans son discours lu à l’occasion de la célébration de la fête du travail, à Kinshasa.

« Nous avons saisi le ministre du Travail et celui des Médias à ce sujet, il y a six mois. Jusqu’à ce jour, aucune solution n’est envisagée », déplore Guy Kuku.

Il interpelle les deux ministres à tout mettre en œuvre pour que les journalistes travaillent dans les bonnes conditions.

« Etant donné le rôle que la nation attend des médias, nous renouvelons notre demande aux deux ministres précités pour que chacun dans ses attributions veille à ce que les journalistes et autres travailleurs des secteurs des médias signent leurs contrats de travail en bonne et due forme et connaissent leurs salaires », plaide Guy Kuku.

Selon lui, l’Etat de droit, c’est protéger les droits des citoyens et garantir la liberté des journalistes.

« Or, il n’y aura pas de liberté de la presse, dès lors que les journalistes, les acteurs principaux n’auront pas de droit auprès de leurs employeurs », fait remarquer Guy Kuku.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner