RDC : l’OMS appelle la communauté internationale à renforcer son soutien dans la lutte contre Ebola

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) invite la communauté internationale à renforcer son soutien pour endiguer la flambée de maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC). Le Dr Tedros Adhanom, Directeur général de cette organisation, et la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale pour l’Afrique, ont lancé cet appel, mardi 30 avril, à l’issue de leur visite à Butembo dans la province du Nord-Kivu.

Ils ont demandé à la communauté internationale à renforcer son soutien entre autres, pour combler le déficit de financement qui risque de remettre en cause la riposte. La plupart d’activités entreprises pour riposter à la maladie à virus Ebola ont été relancées. Il s’agit notamment de la participation communautaire et la vaccination.

Ces activités ont été suspendues après un ralentissement à la suite de l’attaque au cours de laquelle l’épidémiologiste de l’OMS, Dr Mouzoko a été tué par des hommes armés, alors qu’il intervenait avec des collègues pour faire face à la maladie à virus Ebola. Deux autres personnes ont été blessées. Ce drame s’était produit le 19 avril dernier Butembo.

« Le décès du Dr Mouzoko m’a profondément touché. Je l’avais rencontré avec d’autres collègues dévoués et, pendant cette mission, je n’ai cessé de penser à lui. Je suis aussi profondément préoccupé par la situation. Le nombre de cas augmente à cause d’actes de violence qui, chaque fois, nous font reculer. Nous avons déjà commencé à adapter notre façon d’agir », a fait savoir Dr Tedros.

Le Dr Tedros et la Dre Moeti proposent de déterminer les mesures à prendre prochainement en vue de renforcer la sécurité et les la riposte face à la maladie à virus Ebola.

Ils ont également rencontré des responsables politiques, économiques et religieux locaux, qu’ils ont exhorté à agir plus vite pour stabiliser la situation générale.se sont dit profondément préoccupés par le fait que l’augmentation du nombre de cas notifiés ces dernières semaines oblige à puiser encore un peu plus dans les ressources disponibles.

La délégation de l’OMS a rencontré le maire de Butembo, Sylvain Kanyamanda Mbusa, l’ambassadeur des États‑Unis d’Amérique, Michael A. Hammer, le Représentant spécial adjoint de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), David Gressly, ainsi que d’autres partenaires des Nations Unies, des responsables économiques, religieux et politiques et des représentants d’ONG qui prennent part à la riposte.

« Nous entamons une phase où la riposte devra considérablement changer », dit le Dr Tedros.

« L’OMS et ses partenaires ne peuvent pas faire face à ces problèmes si la communauté internationale ne participe pas au comblement de l’important déficit de financement », a-t-il ajouté.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner