RDC : l’ONG Justicia opposée à l’entrée au gouvernement des personnes sous sanctions internationales

Justicia ASBL, une organisation de défense des droits de l’homme, a appelé lundi 20 mai le chef de l’Etat congolais à ne pas prendre au sein du prochain gouvernement et différents services publics les personnes ciblées par les sanctions des États-Unis et de l’Union européenne.

Le chef de l’État ne devrait pas nommer des gens « qui ont été cités dans plusieurs rapports des ONG sérieuses, et bien d’autres études qui ont été faites et qui ont démontré qu’il y a des personnes qui ont usé de leur pouvoir pour s’enrichir au détriment de la population, pour piller, voler les richesses communes et même pour porter entrave aux droits humains»,a affirmé Me Thimothée Mbuya, directeur de l’ONG Justicia ASBL, qui a lancé une pétition depuis la semaine dernière à cet effet.

Selon lui, « on ne restaure pas un État de droit en reprenant les personnes qui incarnent ou qui ont incarné le mal. »

/sites/default/files/2019-05/210519-p-f-lubumbashimethimothe_sur_petition.mp3

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner