La question des alliances politiques face au droit en Rdc: les professeurs Jacques Djoli, Faustin Toengaho et consorts élucident les notions de coalition et cohabitation

  

« Les faits politiques précèdent le droit. Celui-ci vient s’adapter à la situation politique. Le droit encadre la politique. Rien n’a primauté sur l’autre. » C’est en ces termes que le professeur Jacques DJOLI, enseignant de droit constitutionnel dans les universités de Kinshasa, député national et inspecteur général du Mouvement de libération du Congo (Mlc) d’une part, et le député national membre du Front commun pour le Congo (Fcc), Faustin Toengaho, professeur à l’Université de Kisangani, de l'autre, expliquent les alliances politiques en rapport avec le droit.

Droits et Citoyenneté aborde aujourd’hui la problématique des alliances politiques en RDC face au droit. En effet, depuis l’indépendance du pays jusqu’à nos jours, des alliances politiques se font et se défont, à la veille comme après les élections.  On assiste à la naissance des coalitions électorales parfois contre nature, aux yeux de certains analystes. Les questions que l’on peut se poser à travers ce magazine sont celles de savoir : quelle est la portée de ces alliances sur la question de droit ? Que signifient toutes ces alliances ? Comment doivent-elles fonctionner ? Qu’est-ce qui a primauté sur l’autre entre le droit et une alliance ou un accord politique ?

C’est autour de ce questionnement que le magazine de promotion des droits et devoirs gravite. Droit et Citoyenneté, c’est une émission réalisée par JEEF NGOY MULONDA.

Bonne écoute

/sites/default/files/2019-05/210519-p-f-droitscitquestionalliancepolitiquesweb.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner