Le Potentiel : « Rapprochement Katumbi-Fayulu-Bemba-Tshisekedi : un pari difficile »

Revue de presse du jeudi 23 mai 2019.

Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement et coordonnateur de LAMUKA, a déjà choisi son camp. Il promet d’œuvrer dans l’opposition, dite républicaine, pour veiller aux intérêts du peuple congolais pendant le mandat du président de la République, Félix Tshisekedi, rapporte Le Potentiel.

Le quotidien s’interroge s’il on peut, dès lors, penser à un possible rapprochement entre son camp politique, LAMUKA, et celui du président Félix Tshisekedi. Katumbi n’exclut pas cette hypothèse.

Mais, c’est au sein de sa propre plateforme politique, LAMUKA, qu’il pourrait rencontrer une certaine résistance, suppute le tabloïd, qui note qu’il y a d’un côté, Martin Fayulu, qui n’émet pas sur la même longueur d’ondes que lui, et de l’autre, Jean-Pierre Bemba, qui n’a jamais envoyé des signes d’ouverture envers Félix Tshisekedi. Rapprocher le chef de l’Etat de Fayulu et Bemba passe pour un pari difficile, croit savoir le quotidien.

A ce sujet, Le Phare estime que Katumbi met Fayulu, Muzito et Matungulu dans l’embarras. Radicaux à souhait, vont-ils accepter de se mettre autour d’une même table avec celui qu’ils n’ont cessé de vilipender dans les médias aussi bien nationaux qu’étrangers?

D’aucuns doutent que les trois tendent la main à Félix Tshisekedi, et que la démarche de Moïse Katumbi en vue d'un rapprochement avec Félix Tshisekedi, ne consacre l’éclatement de Lamuka en deux ailes, celle des modérés d’une part et celle des radicaux d’autre part. Car, au regard de ce que certains avaient déclaré il y a quatre mois, à savoir qu’ils allaient tout faire pour rendre la RDC ingouvernable, le rétropédalage va être difficile à exécuter, scrute le journal.

En dépit de l’embarras évoqué par Le Phare, Katumbi se veut apôtre de la réconciliation, et tient à concilier tous « ses frères » de l’opposition autour d’un idéal commun : l’intérêt de la population, écrit Forum des As.

« Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba, ce sont mes frères. Même Martin Fayulu et Félix Tshisekedi sont des frères ! Ils sont dans la même église, et ils ont le même pasteur ! Martin Fayulu connaît bien Félix Tshisekedi et vice-versa. Nous ne sommes donc pas des ennemis », affirme Katumbi.

Moïse Katumbi se déclare par ailleurs non partant pour le gouvernement. Il est convaincu qu’il est possible d’aider et de servir son pays sans pour autant être dans le gouvernement. Pour l’instant, articule-t-il de manière confiante, je vais observer ce qui se passe.  Il prend également en compte le fait que le parti au pouvoir, l’UDPS, a longuement milité pour se retrouver là actuellement, renseigne pour sa part La Prospérité.

Crise à l’UDPS : un directoire pour calmer la tension

Dans une déclaration lue mercredi 23 mai 2019 au palais du peuple, les députés nationaux membres du groupe parlementaire UDPS, se sont opposés à la récente nomination d’Augustin kabuya au poste de secrétaire généraldu parti présidentiel, indique Actu30.info

Selon ces députés nationaux, le président intérimaire de l’UDPS Jean-Marc Kabund cherchent à accaparer la gestion du parti.

Ils disent avoir communiqué cette position à Félix Tshisekedi. Aussi, ils ont dénoncé les heurts ayant marqué cette crise de leadership et ont appelé à une application stricte des statuts du parti, ajoute Actualité.cd

Cette crise avait provoqué notamment des violences à la permanence du parti présidentiel, le 8 mai. Deux blessés avaient été admis à la Clinique Bondeko, dans la commune de Limete, rappelle le média en ligne.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner