L'ONG ADSPA appelle à une assistance urgente à plus de 100 000 déplacés dans la Tshopo et au Maniema

L’Agence de développement et de solidarité paysanne (ADSPA) invite le gouvernement et les humanitaires à agir d’urgence pour assister plus de cent mille déplacés éparpillés dans plusieurs localités de la Tshopo et du Maniema, deux provinces voisines. Cet appel intervient à l’issue de l’évaluation de la situation sécuritaire et humanitaire de ces déplacés.

Le coordonnateur de l’ONG ADSPA, Albert Kikuni, rapporte que ces sinistrés font face à plusieurs difficultés depuis février dernier :

« C’est plus de cent mille déplacés (…), une grande population qui s’est versée au Maniema et une partie, dans la Tshopo, au chef-lieu du territoire d’Ubundu et les autres qui sont à Obogote. Les déplacés vivent dans des familles d’accueil, mais quinze personnes dans une chambre de 3 mètres carrés, sans moustiquaire, sans matelas, sans couverture. »   

Après enquête sur terrain, l’ONG a publié un document intitulé « Evaluation rapide multisectorielle dans le territoire d’Ubundu du 2 au 21 mai 2019 » qui fait état de maisons incendiées par les miliciens, de manque de médicaments, de sources d’eau non aménagées…

Albert Kikuni décrit cette situation dans cet extrait sonore :

/sites/default/files/2019-05/280519-p-f-sos_ong_adspa_albert_kikuni-00r.mp3

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner